La crise dope les réseaux sociaux professionnels


Un plus grand nombre d'adhérents, des membres plus actifs... Les sites de mise en relation professionnelle tels Viadeo ou LinkedIn, semblent profiter de la crise.
En 2008, il faut bien le dire, les réseaux sociaux ont beaucoup fait parler d'eux, mais dans la pratique, leur utilisation ne s'est pas encore généralisée. Eh bien 2009 pourrait bien changer la donne. La crise devrait, en effet, leur donner un sérieux coup de pouce. Tous observent depuis quelques mois, une progression importante de leurs adhérents. De l'ordre de 20 à 30 % depuis octobre chez Viadeo.
Même constat chez LinkedIn. Pour le seul secteur financier, l'activité de ses membres, aurait augmenté de 50 % la semaine où Lehman Brothers s'est effondré. Et dans les deux semaines qui ont suivi, l'impact de la crise a été flagrant : + 14 % de recommandations, + 10 % d'invitations envoyées, + 17 % d'adhésions... Le site a atteint en septembre un pic de 28 millions d'utilisateurs. Du jamais vu !
Mais les utilisateurs ne sont pas seulement plus nombreux, ils sont aussi plus actifs. Viadeo, la référence des réseaux sociaux professionnels en France, relève que ses membres s'investissent davantage pour construire leur réseau aujourd'hui. « Ils ajoutent de plus en plus de contacts directs, explique Olivier Fécherolle, DGA de Viadeo. Il y a comme un effet d'escalier. On est rentré dans un cercle vertueux : plus un membre trouve de gens qu'il connait sur Viadeo et plus vite, il construit son réseau ». Pour LinkedIn, de plus en plus de groupes se forment sur le site : les membres se rassemblent pour partager leur carnet d'adresses mais aussi leur expérience ou leur passion, par exemple. En septembre et octobre, le nombre de recherches d'emploi a augmenté de 9 %.
A la clé, des économies
Ces démarches n'ont rien de surprenant. Malheureusement, licenciements oblige, il y a de plus en plus de professionnels qui se mettent activement en quête d'un emploi. Et puis, il y a ceux qui se sentaient à l'abri et qui se disent finalement... c'est le moment d'y aller ! Le discours que martèlent les réseaux sociaux fait donc son chemin : mieux vaut ne pas attendre le chômage pour étoffer son carnet d'adresses et explorer sérieusement les fonctions offertes par ces réseaux communautaires.
Autre avantage de ces sites, en ces temps difficiles, ils offrent aux professionnels l'opportunité de soigner leur réputation, de se vendre, de mettre en valeur leur expertise, et à l'entreprise la possibilité d'être visible à moindre frais. « Pas seulement en termes de communication, précise Olivier Fécherolle, mais aussi en termes d'influence ».
Récemment, par exemple, la Banque populaire a animé un hub - un espace d'échange et de discussions - sur Viadeo autour du financement de la création d'entreprise. Elle a fait intervenir ses experts pour répondre aux membres de Viadeo. Comme quoi la crise a aussi des effets positifs : elle oblige professionnels et entreprises à rivaliser d'imagination pour innover... avec toujours moins de moyens.
Source: 01net

wallpaper-1019588
Conseils pour une meilleure prospection B2B
wallpaper-1019588
Le CV le plus original que j’ai reçu
wallpaper-1019588
Grandes entreprises industrielles : de nouvelles menaces voient le jour !
wallpaper-1019588
Choisir son centre d’appel à Paris : nos conseils