Après un stage Viamétiers, Isabelle a ouvert son restaurant

Auteur: Maël Cormier

Après un stage d'immersion avec Viamétiers, Isabelle DeCarvalho a réalisé son rêve en ouvrant son restaurant "Au Petit Bonheur" à Saint-Germain-en-Laye. Un changement de parcours professionnel radical pour cette ancienne cadre chez SFR.

Isabelle DeCarvalhoViamétiers : Pourquoi avoir voulu changer de métier ?
Isabelle DeCarvalho : J'étais responsable ressources humaines chez SFR. Mon ancien métier était une passion, tout me plaisait sauf peut-être le fait de parler en public. Cela me rendait nerveuse et je perdais mes moyens. Le déclic de mon projet de reconversion professionnelle s'est passé lors de ma troisième maternité et lors d'un diner entre amis. Nous faisions souvent des diners à la maison avec des amis autour d'une grande table avec une multitude de fromages et des bouteilles de vin. Les soirées étaient très conviviales. Lors d'un diner, un ami m'a lancé "pourquoi ne pas ouvrir un restaurant, toi qui adore le fromage et qui en parle si bien ?". Voilà l'idée était lancée.

J'ai ensuite effectué des recherches sur internet pour voir comment changer de métier et si cela pouvait etre viable.
J'ai ensuite connu Viamétiers par l'intermédiaire de mon ancien Directeur, Philippe M, que je remercie encore car il a été mon point de départ dans mon parcours. J'ai trouvé le concept de Viamétiers intéressant et j'ai dit banco.
Je tiens à préciser que je n'aurais pas pu monter ce projet si mon mari et mes enfants n'étaient pas partants pour l'aventure et ne l'avaient pas validé. Il y a dans ce métier beaucoup de contraintes de vie familiale et sans eux je ne me serais pas lancé.
 
Viamétiers : Comment s’est passé votre parcours Viamétiers ?
Isabelle DeCarvalho : L'accompagnement était parfait, la consultante a su me faire poser les bonnes questions, me préparer par rapport aux épreuves à surmonter. J'ai appris à mettre des mots sur certaines de mes craintes qui n'avaient pas forcément fait surface avant les séances. J'ai beaucoup appris sur moi aussi. Les séances en groupe sont source de réflexion grâce aux idées, l'avancement et l'experience des autres stagiaires.

Ensuite j'ai effectué un stage d'immersion professionnelle dans un bar à fromages. Cela m'a vraiment permis de me rendre compte de ce que je voulais et de ce que je ne voulais pas. Le métier de la restauration est particulier, il faut donc dès le départ faire les bons choix et le stage m'a permis de me recentrer. J'ai surtout pu constater tous les aspects positifs ou négatifs du métier en posant toutes les questions au professionnel qui m'accompagnait et en me testant auprès des clients aussi pour voir si j'étais à l'aise. Le stage m'a vraiment été d'une grande utilité et d'une grande richesse, de part les échanges mais aussi les contacts que j'ai pu avoir, les personnes rencontrées qui me suivent encore aujourd'hui, notamment des fournisseurs. Ce stage, très honnêtement, fut une bénédiction !


Viamétiers : Quelle est votre situation actuelle ?
Isabelle DeCarvalho : Je suis donc gérante de mon restaurant "Au Petit Bonheur". Un concept autour des produits du terroir, des fromages, de la charcuterie et des vins. Je suis ravie de ce changement même si parfois les journées sont longues.

Isabelle DeCarvalho


Viamétiers : Quelles ont été les premières difficultés que vous avez rencontrées ?
Isabelle DeCarvalho : Le début fut très dur, beaucoup d'épreuves à surmonter. Notamment vis à vis des banques à solliciter où l'on doit se vendre, convaincre et argumenter ! Tout n'a pas été toujours rose, par exemple : l'associée de départ qui finalement se retire, la banque qui me lache 2 heures avant de signer pour mon local, l'électroménager que l'on achète en 2ème main pour faire des économies et qui tombe en panne, bref...Ce qui m'a fait tenir, c'est le soutien de mon mari qui m'a toujours suivi, soutenu et aidé. Et mes enfants bien sûr. Ils étaient et sont si fiers de mon restaurant que je ne pouvais pas tout abandonner même si parfois l'idée m'a traversé l'esprit !


Viamétiers : Avec du recul, êtes vous satisfaite d’avoir changé de métier ?

Isabelle DeCarvalho : Je suis fière d'avoir été capable d'aller jusqu'au bout de ma conviction. Mais c'est surtout pour moi la passion que je transmets, le plaisir que je donne à mes clients, la satisfaction que j'ai lorsqu'ils repartent et me disent "bravo on s'est régalé, continuez !".
Si je devais le refaire je recommencerais mais bien sûr en évitant toutes les petites incartades que j'ai rencontrées. Et puis une chose importante : si l'on se destine à un métier où le client nous fera vivre, il faut se poser toutes les bonnes questions, pas seulement en fonction de nous, mais en fonction d'eux. C'est comme l'écrivain devant sa page blanche, si le restaurateur n'a pas de clients, si le plombier n'a pas de réparations à faire, comment va-t-il chercher les clients ? Comment se faire connaitre et fidéliser une clientèle ? C'est tout un métier mais il faut y penser, c'est primordial pour la survie de son projet.

Viamétiers : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui envisage une reconversion professionnelle ?

Isabelle DeCarvalho : Si vous souhaitez changer de métier, faites le par passion et non pas par dépit. Le client ressentira cette passion et vous, vous serez comblé.

Le restaurant Au Petit Bonheur

Au Petit Bonheur
18, rue Saint Pierre 78100 Saint Germain En Laye

01 72 55 20 38
http://www.au-petit-bonheur.com/menu/

Tags: 


wallpaper-1019588
Changements temporaires pour le blogue
wallpaper-1019588
Les lois québécoises révisées pour tenir compte du télétravail
wallpaper-1019588
BRIDGE: Grenzüberschreitend und kooperativ studieren in der Großregion
wallpaper-1019588
Découvrir le référencement web en quelques mots