L’intérim en 2012 : fort repli

Avec 525 100 intérimaires en équivalent emplois à temps plein en 2012, le volume de travail temporaire a reculé de -8,9 % par rapport à 2011, année de croissance soutenue (+9,3 %).

51 000 postes intérimaires ont été détruits.

Le recours à l’intérim a sensiblement diminué et retrouve un niveau très proche de 2010 : en moyenne 3,0 % des salariés de l’ensemble des secteurs concurrentiels étaient intérimaires, après 3,3 % en 2011.

L’intérim s’est particulièrement replié dans le secteur de l’industrie avec -31 500 postes en ETP (-12,1 % après +13,9 %) et dans une moindre mesure dans le tertiaire avec -13 700 en ETP (-7,0 % après +3,9 %) et la construction -5 900 postes en ETP (-5,0 % après +9,1 %).

Comme entre 2007 et 2009, les ouvriers non qualifiés et les plus jeunes (moins de 30 ans) ont été les catégories d’intérimaires les plus affectées par la baisse.

En 2012, 1,9 million de personnes ont signé 16 millions de contrats de mission. La durée moyenne des missions a diminué de moins d’une demi-journée, pour s’établir à 1,7 semaine, contre 1,8 en 2011.

En moyenne, les intérimaires sont en mission 2,6 mois dans l’année. 50 % des intérimaires ont été en mission moins de 1,5 mois dans l’année.

Dares Analyses Juillet 2013 – n° 049
Intérim2012 (1)


wallpaper-1019588
Qu’est ce que la titrisation de créances ?
wallpaper-1019588
Faire appel à une agence de conseil en marketing numérique
wallpaper-1019588
Faire le choix de goodies éco-responsables pour sa communication
wallpaper-1019588
Comment améliorer votre stratégie de contenu ?