Les dernières tendances de la recherche d’emploi / stage de la Génération Y-Z

Les dernières tendances de la recherche d’emploi / stage de la Génération Y-Z

La semaine dernière, j'ai eu le privilège d'être invitée au petit déjeuner de l'EDHEC Business Club, sur la thématique suivante : " Recrutement 2.0 : recrutement sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux, mythe ou réalité ? ".

Rappel : autres articles présents sur ce blog en relation avec ces petits déjeuners spécifiques
- True Story : " Je fais partie des 1% qui ont trouvé un emploi grâce aux réseaux sociaux "
- Portrait du " Candidat Optimal "

Ce fut l'occasion pour les équipes de l'EDHEC NewGen Talent Centre et de Jobteaser de présenter la 3 ème édition du baromètre dédié au recrutement 2.0 et aux jeunes générations. Cette étude représente un panel de 1000 répondants issus d'écoles de commerce, écoles d'ingénieurs et universités - avec une approche des plus intéressantes (" -3 +3 ") regroupant des étudiants de 1 ère, 2 ème et 3 ème année comme des jeunes diplômés de 1 à 3 ans d'expérience.

Je vous propose de voir ensemble les chiffres et données clés de l'étude.

Les canaux digitaux utilisés lors de leur recherche d'emploi / stage

Facebook, utile pour la notoriété d'une marque mais encore loin du compte en termes de conversion
On remarque que malgré les efforts de la plateforme, celle-ci demeure apparentée au domaine personnel - et non professionnel. La consultation des offres connait une légère hausse (+4%), néanmoins, nous sommes encore bien loin de l'action de candidature. De même, la conversion des publicités liées à l'emploi sur Facebook est en hausse, mais reste tout de même très limitée. La " bonne nouvelle " demeure que les pages carrières du type " CGI recrute " sur Facebook permettent de toucher près de 30% des candidats.

Twitter, ou la reconsidération de la pertinence du canal pour la diffusion d'offres et d'informations sur l'entreprise
Contrairement à nos voisins américains, près de la moitié seulement des candidats affirment posséder un compte - une légère hausse qui ressemble davantage à une stagnation avec des allures d'utilisation passive. Une stagnation qu'on retrouve également au niveau de la consultation des offres (7% à 8% entre 2014 et 2015) et de l'action de candidature (3% pour 2014 et 2015). En termes de sources supplémentaires d'informations sur l'entreprise, moins de 15% suivent un compte d'entreprise sur Twitter.

LinkedIn & Viadéo, une présence passive mais consommatrice de contenu
Plus de 90% des personnes interrogées possèdent désormais un compte sur les réseaux sociaux professionnels. Les individus issus d'écoles de commerce obtiennent la 1 ère place avec 96% d'inscrits, suivis des ingénieurs (88%) et universitaires (87%) - qui au passage ont rattrapé un retard conséquent. A noter que dès la 1 ère année d'étude, 70% s'inscrivent (une hausse de 20% depuis 2013 !).
Au niveau comportemental, l'étude démontre que les répondants demeurent passifs. Seulement 10% d'entre eux partagent du contenu. Par contre, plus de la moitié les consultent régulièrement (71% avec une vue > 1 fois par semaine). 35% ont consulté une offre et candidaté (sur Facebook, nous ne sommes qu'à 11% !).

Et le mobile dans tout ça ?

93% des étudiants sont équipés en termes de smartphones. 33% ont installé une application mobile dédiée à la recherche d'emploi - seulement 6% liée à une entreprise. Plus de 60% consultent les offres mais préfèrent postuler via un bon " vieux " ordinateur. A noter que la consultation de ces offres a pour source les liens se trouvant dans les alertes e-mails (43%), suivis de près par la recherche simple sur site mobile (36%) et d'un peu plus loin par les applications mobiles (26%).

Pourquoi les candidats ne postulent pas ? Il existe différentes réponses telles que le manque d'habitude de postuler via mobile, ou plus exactement, l'incapacité de postuler (complication au niveau du téléchargement du CV, processus de candidature complexe, site non adapté, etc.). Un des intervenants de l'application JobAroundMe a évoqué que moins de 15% des entreprises possèdent un processus de candidature mobile. De même, il ne faut pas oublier, hors cette étude dédiée à la jeune génération, que le mobile est davantage un outil utilisé à des fins de recrutement d'étudiants / jeunes diplômé, et peu de personnes expérimentées. Par contre, contrairement à ce qu'on pourrait croire, le mobile permet d'attirer des profils non cadres.

Utiliser son propre réseau, la clé du succès ?

Cette année, les étudiants ont majoritairement trouvé leur stage via leurs proches (46%), leurs professeurs (34%), ainsi que via l'intranet des écoles (29%). En ce qui concerne la recherche d'emploi, les proches restent en tête (37%), suivis des jobboards (31%) et des forums écoles (20%).

Conclusion | Au final, comme l'a soulevé Aurélien Boutaudou, chargé de Marque Employeur chez Accenture, avant de se poser des questions sur les supports / outils utilisés ne serait-il pas pertinent de revenir à la base ? En d'autres termes, l'offre d'emploi (forme et contenu) ne serait-elle pas l'élément de blocage à la candidature ? C'est une suggestion sur laquelle je le rejoins parfaitement comme énoncé dans un de mes précédents articles. De même, je pense qu'au lieu de penser uniquement " outil / support ", il serait primordial de plus investir sur le côté humain, autrement dit : les collaborateurs et alumni afin d'humaniser la marque et d'apporter un discours de preuve.

A méditer...

Encore un grand merci aux équipes des relations-entreprises de l'EDHEC pour leur invitation :)


wallpaper-1019588
Quelle assurance pour un professionnel ?
wallpaper-1019588
Quelle assurance pour un professionnel ?
wallpaper-1019588
Voulez-vous vraiment des employés dynamiques et engagés ? Éditorial
wallpaper-1019588
Les principaux employeurs au Luxembourg en 2017
wallpaper-1019588
Réceptionniste et recrutement 3 - RH brutes
wallpaper-1019588
5 conseils pour mettre en place votre stratégie d’inbound recruiting
wallpaper-1019588
7 Éléments clés d’un CV contemporain accrocheur