Le suivi aux employeurs : 3 raisons d’y accorder de l’importance !

Le suivi aux employeurs :  3 raisons d’y accorder de l’importance !

par GIT Services-conseils en emploi

Par Guillaume Vincent, conseiller en emploi

On ne le dira pas suffisamment : l'importance de la première impression lors d'un premier contact avec un employeur peut devenir un facteur déterminant dans la sélection de candidats potentiels pour un poste. Que la première impression soit faite lors d'une discussion téléphonique ou d'une rencontre informelle, le chercheur d'emploi doit se rappeler qu'il ne doit pas en rester là. D'une démarche à l'autre, il sera primordial pour le chercheur d'emploi de maintenir une relation professionnelle avec l'employeur qui a su attirer son attention et de rester à l'affût des développements dans certains dossiers de recrutement.

La question de timing n'est pas toujours au rendez-vous lorsque l'on rencontre un employeur pour la première fois, mais le candidat potentiel peut tout de même user de stratégie pour ne pas être oublié. Il ne faut pas se fier à la mémoire de l'employeur afin que ce dernier puisse se souvenir d'un candidat en particulier. Il faut davantage faire preuve d'initiative dans ses démarches pour pouvoir récolter du succès. Pour c'y faire, le suivi aux employeurs est un moyen efficace afin de faire valoir notre intérêt et notre disponibilité, et c'est la responsabilité du chercheur d'emploi de donner suite à ses contacts professionnels. C'est en multipliant les occasions de se faire voir ou de se faire entendre que le candidat fera en sorte qu'un employeur parviendra à se souvenir de lui et, au moment opportun, il pourrait avoir réellement le goût de le rencontrer.

Au-delà de vouloir rester dans la mémoire d'un dirigeant d'une entreprise, il existe d'autres raisons pour lesquelles le chercheur d'emploi devrait intégrer le suivi aux employeurs dans la pratique quotidienne de sa recherche.

1. Se distinguer des autres candidats

Dans ma pratique de conseiller en emploi, il est fréquent de constater que la majorité des chercheurs d'emploi ne sont pas suffisamment rigoureux dans leurs suivis. Cette négligence de leur part peut engendrer des conséquences pouvant aller jusqu'à leur coûter un poste convoité. D'autant plus qu'aujourd'hui, il existe plusieurs façons de contacter les employeurs. En plus du téléphone et du courriel, ceux-ci utilisent de plus en plus les réseaux sociaux dans l'exercice de leurs fonctions. Ainsi, un chercheur d'emploi organisé pourrait se démarquer de ses compétiteurs simplement en effectuant des suivis réguliers auprès des employeurs. En agissant ainsi, il pourrait être informé de la parution prochaine d'une offre d'emploi en lien correspondant à son domaine et profiter de cette exclusivité pour établir certaines démarches personnalisées auprès de l'employeur pour mieux se faire connaître ou renforcer le lien professionnel.

2. Se renseigner sur l'évolution d'une candidature

Au moment où une entrevue est sur le point de se terminer, les employeurs nous informent souvent qu'il y aura une certaine période de temps pour délibérer avant de prendre une décision et nous demandent de rappeler pour un suivi. D'un processus à l'autre, ce moment peut être variable. Dans une telle situation, il est toujours possible pour le candidat de démontrer de l'initiative dans sa démarche en effectuant un suivi la journée suivant la prise de décision prévue. Donc, si un employeur annonce qu'il contactera le candidat dans une semaine pour une mise à jour, le candidat pourra, s'il n'a toujours pas obtenu de nouvelles après unesemaine, prévoir un suivi dès le lendemain. En se renseignant sur l'évolution de sa candidature, le chercheur d'emploi évite de tomber dans une période d'attente qui peut sembler interminable et de conclure les processus dans lesquels il s'est engagé. Finalement, advenant le cas d'un refus, il est important de prévoir une question concernant les raisons de cette décision pour améliorer les prochaines présentations.

3. Récolter des pistes supplémentaires

Il se peut que le suivi effectué auprès d'un employeur ne rapporte pas les résultats escomptés. L'absence de possibilité d'emploi au sein d'une entreprise convoitée peut être perçue comme une réponse décevante de l'employeur. Cependant, ce n'est pas la finalité de la démarche. Il est important de se rappeler que les employeurs peuvent avoir accès à un large réseau de contacts au sein de diverses entreprises d'une région. Malgré la compétition, les dirigeants d'entreprise peuvent divulguer leurs besoins en matière de ressources humaines à certains de leurs contacts. Donc, il peut être pertinent de demander aux employeurs s'ils sont en mesure de vous proposer des pistes d'emploi supplémentaires permettant ainsi de démarrer de nouvelles démarches.

L'attitude prônée par le chercheur d'emploi dans ses démarches fera pencher la balance. En effet, il vaudrait mieux pour ce dernier de privilégier la patience dans ses suivis plutôt que le harcèlement. Les techniques d'approche sont nombreuses, mais elles doivent être appliquées avec délicatesse. Au lieu de trop insister sur l'obtention d'un rendez-vous pour une rencontre avec l'employeur, il vaudrait peut-être mieux effectuer des suivis plus régulièrement en lui demandant son approbation. En faisant preuve d'organisation, de détermination et d'intérêt réel, le candidat se démarque dans le processus d'embauche et il deviendra difficile pour l'employeur de refuser de le rencontrer.

Le suivi aux employeurs :  3 raisons d’y accorder de l’importance !

wallpaper-1019588
Qu’est ce que la titrisation de créances ?
wallpaper-1019588
Faire appel à une agence de conseil en marketing numérique
wallpaper-1019588
Faire le choix de goodies éco-responsables pour sa communication
wallpaper-1019588
Comment améliorer votre stratégie de contenu ?