Trouver un Emploi grâce à l’Art du Networking

Avec la digitalisation et l'intensification des processus pour éviter les erreurs de recrutement, la recherche d'un emploi reste une tâche ardue qui prend du temps, et ce, malgré la baisse du chômage en 2017. Ceci est également le ressenti des recruteurs puisque comme le souligne l'Apec, 65 % des recrutements faisant suite à une offre publiée sur l'Apec au 1er trimestre 2017, sont jugés difficiles à recruter. Alors que faire ? Eh bien, il vous reste toujours deux options : le marché caché et votre réseau ! Aujourd'hui, on vous donne quelques clés pour devenir maître en networking et déceler les offres cachées. Trouver un Emploi grâce à l’Art du Networking

Quand networker ?

Il n'y a pas vraiment de moment précis pour se constituer un carnet d'adresses. Vous ne vous lèverez pas un jour en vous disant : " Aujourd'hui, je vais networker ! ". En effet, nous rencontrons des personnes tout au long de la vie et restons plus ou moins en contact avec certaines d'entre elles. Notre réseau, ce sont toutes les personnes que l'on connaît : amis, parents et connaissances, avec qui nous avons pu échanger sur un intérêt commun, en pratiquant le même sport, assistant aux mêmes évènements ou faisant partie d'un même groupe (école, entreprise, région...).

Faire marcher son réseau ?

On parle de " faire marcher " son réseau lorsque l'on va activer nos relations : en rendant ou en demandant un service. Dans le cadre d'une recherche d'emploi, il est intéressant de reprendre contact avec les anciens de son école pour savoir ce qu'ils sont devenus. Vous découvrirez alors d'autres entreprises qui peuvent potentiellement recruter des profils comme le vôtre et y tenter votre chance ; ceci vous donnera un aperçu de la communauté de professionnels à laquelle vous appartenez et vers laquelle vous pourrez postuler pour chercher un emploi.

Où réseauter ?

Il existe plusieurs types d'événements professionnels où vous pourrez rentrer en contact avec de potentiels recruteurs ou du moins, vous en rapprocher. Il y a tout d'abord les salons et soirées dédiés au recrutement organisé par des sociétés comme moovijob, mais aussi les conférences et ateliers liés à votre corps de métier. Vous risquerez d'y croiser des DRH ou des chefs d'entreprise qui recrutent, alors ne vous en privez pas ! Pensez également à votre réseau d'anciens qui peut se réunir régulièrement ou encore aux réseaux sociaux où des milliers de communautés professionnelles échangent chaque jour.

Comment réseauter ?

Que vous soyez à une soirée entre amis, à un salon spécialisé ou encore devant le recruteur de vos rêves, il est primordial de maîtriser son discours. Nous appellerons cette petite phase d'approche : l' Elevator pitch. Dans n'importe quel contexte, vous devrez être percutant en vous présentant. Vous devez sonner auprès de vos interlocuteurs comme une personne qui sait ce qu'elle veut, voire comme un candidat potentiel que l'on recommanderait.

Renseignez-vous à l'avance sur les gens qu'il pourrait y avoir à tel événement. Cela peut être d'autant plus productif que vous gagnerez du temps en évitant les personnes " inutiles " et que vous vous démarquerez des autres candidats en montrant que vous vous êtes préparé. Les recruteurs adorent renter dans le vif du sujet pour éviter les laïus incessants sur la culture de leur boîte. Alors, bottez en touche ! Préparez-vous comme vous vous prépareriez pour un entretien d'embauche.

Créez-vous un objectif

Demandez-vous tout d'abord quel est votre objectif. Que recherchez-vous à l'issue de cette conversation ? Faire savoir que vous êtes en recherche d'emploi ? Récupérer le contact d'un recruteur ou en savoir plus sur l'entreprise qui vous intéresse ? Cela vous aidera à orienter de manière calculée la conversation au moment de vous séparer et ne pas repartir les mains vides. Mémorisez bien la raison pour laquelle vous vous adressez aux gens avant de vous lancer.

Racontez votre histoire :

Le but est ici de vous présenter en 30 à 60 secondes, comme si vous preniez l'ascenseur avec quelqu'un d'important à qui vous devez absolument vous adresser à cet instant. Lors de ce laps de temps, vous devrez vous présenter de manière sommaire, en communiquant votre nom, votre secteur ainsi que l'objet de votre venue à cet évènement. Vous n'êtes pas obligé de lancer vos questions d'entrée de jeu.

Vous pouvez également chercher à en savoir plus sur votre interlocuteur et la raison de sa présence avant d'entrer dans le vif du sujet. Votre cible doit être capable de comprendre clairement qui vous êtes pour mieux se souvenir de vous par la suite. " J'ai rencontré un tel, qui était dans tel secteur, qui s'intéresse de près à ... ".

Networker, c'est aussi être à l'écoute

Parler de soi, c'est bien, mais être à l'écoute, c'est encore mieux ! Sachez écouter ce que vous dit votre interlocuteur, que ce soit pour le flatter, mais aussi pour saisir des opportunités que vous n'auriez pas soupçonnées. Par exemple, même si tel DRH ne recrute pas pour l'instant, il se peut qu'il en connaisse d'autres qui pourraient vous intéresser, vous n'avez strictement rien à perdre et même tout à y gagner en le faisant parler !

Maintenir le contact

Il est toujours bon d'ajouter la personne rencontrée dans son répertoire en annotant le lieu et l'occasion où vous vous êtes rencontrés. Pour ceux qui ont la mémoire d'un poisson rouge 🙂 , renseigner au dos de la carte de visite les sujets évoqués pourra vous permettre de renouer facilement le contact, voire de relancer la personne sur les sujets que vous n'avez pas pu aborder en face-à-face. Ces notes vous aideront dans quelques années à poser un nom sur un visage.

Vous pouvez également rajouter ce contact sur votre réseau professionnel, voire en lui envoyant un email : "Nous nous sommes rencontrés lors de l'afterwork IT à Paris, voici mes coordonnées. N'hésitez pas à me recontacter si vous entendez parler d'offres d'emploi ... ". Le faire durant les jours qui suivent l'entrevue, c'est encore mieux, car la personne se rappellera encore de vous. Cette manière désintéressée d'écrire montre que vous avez porté de l'importance à l'échange et la personne s'en souviendra à l'avenir.

D'ailleurs, le fait d'être désintéressé est également une clé du networking : soyez fun, soyez détendu, un netwoking réussi, c'est aussi et surtout, passer un bon moment avec les autres ! 😉


wallpaper-1019588
Le Père Noël à la recherche de nouveaux lutins
wallpaper-1019588
Nos Derniers Conseils avant une Soirée de Recrutement Plug&Work !
wallpaper-1019588
Nos Derniers Conseils avant une soirée de recrutement Plug&Work / Our latest tips for a job party Plug&Work
wallpaper-1019588
Loi de Brook : quand la multiplication des collaborateurs pose davantage de problèmes