Quels signes permettent de savoir si l’on fait un burn-out ?

Le burn-out, autrement dit l'épuisement personnel, est un thème de plus en plus courant dans le monde professionnel. Souvent confondu avec les symptômes du stress, le problème provient d'une accumulation de stress sur une longue période, le rendant d'autant plus difficile à détecter. Il ne faut toutefois pas faire de confusion : le stress n'est pas un trouble en soi et conduit rarement à un burn-out. Il existe d'ailleurs de nombreuses astuces pour gérer son stress, comme ​celles présentées dans cet article​. Le burn-out, quant à lui, débute par du stress, mais il est considéré comme une pathologie.

Ce symptôme touche pour la plupart, des personnes qui se donnent à fond. En effet, on peut être passionné.e par ce que l'on fait, ce qui va nous pousser à faire des heures supplémentaires sur des tâches qui ne sont pas forcément les nôtres. La charge de travail devient alors trop lourde en sus de la pression que l'on s'inflige. Eh oui, plutôt que de se féliciter sur ce qui est déjà fait, nous avons tendance à ne voir que les tâches qui ne sont pas encore finalisées. A termes, cette masse de travail infligée rend l'épuisement tant physique qu'émotionnel inévitable. Le mal-être et le fatalisme qui en découlent finissent par nous détacher des autres et nos performances baissent.

Si vous êtes ​ en poste ​, certains signes sont avant-coureurs du burn-out. Pour anticiper ce point de non-retour, voici quelques signes qui vous permettront de l'interpréter, comme :

    La fatigue physique et émotionnelle

Fatigue chronique, insomnie et sentiment d'être vide la plupart du temps. On peut se sentir plus fatigué.e, avoir moins d'énergie et rencontrer des difficultés à s'endormir ou à rester endormi. Au fur et à mesure, cette fatigue va s'installer physiquement, émotionnellement et mentalement. Exemple : pleurer facilement, se plaindre parce qu'on y arrive pas, se lever fatigué.e le matin, ...

Les signes précurseurs du burn-out peuvent être la diminution de la concentration et perte de mémoire partielle. On peut avoir tendance à se concentrer sur des éléments négatifs qui nous empêchent alors de faire notre travail correctement tout en accumulant de nombreux retards.

Les symptômes physiques peuvent se traduire par la perte d'appétit, des douleurs thoraciques, des palpitations cardiaques, des douleurs intestinales, des étourdissements, voire des évanouissements. D'autres problèmes de santé peuvent également apparaître en présence d'un système immunitaire affaibli comme la vulnérabilité aux maladies immunitaires, aux problèmes digestifs, à la dépression voire l'obésité ou carrément la perte de poids.

    L'anxiété, la dépression et la colère

L'anxiété se traduit par des symptômes d'inquiétude et de nervosité. Petit à petit, elle peut prendre une place prédominante, empêchant de travailler efficacement et altérant la vie personnelle. On ne se sent plus seulement triste, on éprouve de la culpabilité. La colère quant à elle, est un autre stade de l'épuisement personnel. L'irritabilité liée au stress peut mener à de sérieuses disputes professionnelles ou chez soi. La violence peut être verbale ... ou physique dans le pire des cas.

Perte de plaisir et pessimisme. On peut éprouver l'envie de partir loin et d'abandonner ce que l'on a construit sur le long terme. Ne plus avoir de plaisir, même en dehors du travail. Les discussions négatives tournent essentiellement autour de soi et on devient lunatique. Des problèmes de confiance peuvent s'installer envers son entourage proche et professionnel. On finit par se renfermer sur soi-même. De moins en moins sociable, tel un ado, on finit par fermer la porte de son bureau, de sa chambre, ou ne plus répondre à ses appels/SMS pour éviter toute conversation pour éviter la justification.

    L'attitude fataliste et le sentiment d'inefficacité

Manque de productivité et mauvaises performances. Le stress empêche d'avancer et on accumule de nombreuses tâches. Ce sentiment d'impuissance vicieux accroît l'irritabilité et interfère dans les relations. On finit par se convaincre que tout cela ne sert à rien et que finalement, ON ne sert à rien.

Vous l'aurez compris, à vouloir trop en faire, on finit par ne plus rien faire du tout. Si vous pensez ressentir quelques-uns de ces signes, agissez avant qu'il ne soit trop tard, en commençant par changer de job en consultant les sites d'offres d'emploi. Vous pouvez également consulter votre médecin qui saura vous diriger vers les personnes compétentes pour vous accompagner au mieux.

Article rédigé par StudentJob France


wallpaper-1019588
Un nouveau format de campagne pour Google Shopping
wallpaper-1019588
Augmenter votre trafic web avec le référencement vidéo (VSEO)
wallpaper-1019588
SEO : les meilleures techniques pour trouver vos mots clés
wallpaper-1019588
Les meilleures pratiques pour la création de liens backlink
wallpaper-1019588
Joyeuses fêtes et 10e anniversaire...
wallpaper-1019588
Le rôti de Noël - une fable sur les traditions à changer
wallpaper-1019588
Devenir skipper, passer du rêve à la réalité
wallpaper-1019588
Comment éviter les erreurs en RH? --- Série Congrès RH - 4