Recruter, combien ça coûte ? Un exemple concret

Recruter, combien ça coûte ? Un exemple concretOn a vu dans les textes précédents que le recrutement coûte très cher, et on a vu une façon d'en calculer les coûts. Bref, des moyens de montrer que la fidélisation est bel et bien un investissement qui rapporte beaucoup.
Voici en troisième partie un exemple concret, pour un recrutement simple. C'est un peu le minimum que peut coûter un recrutement standard, sans difficulté de recrutement. 
Hypothèses de départ 
  • Poste de base, étapes traditionnelles de recrutement, peu de rareté dans le domaine, région de Montréal au Québec
  • Salaires du recruteur et du gestionnaire : 45 300 $ + avantages sociaux = taux de 27 $ l'heure
  • Salaire de la personne recrutée :  31 300 $ + avantages sociaux (sauf assurance collective) = taux de 18 $ l'heure 
  • 40 heures/semaine
  • 24% d'avantages sociaux : vacances 4%, 8 jours fériés, 2 jours de maladie par an, assurances collectives 4,33%, pas de contribution REER/bonus et déductions à la source comme la RRQ et la CNESST selon la moyenne québécoise.
Frais : 800 $
  • 400$ pour publier sur média social payant et partie d'un abonnement à un site d'emploi
  • 400$ de frais ou de matériel pour : vérification du plumitif, ouverture du dossier employé, documents ou matériel servant à la formation, uniforme, lunettes de sécurité. 
Recruteur : 17 heures - 459 $
  • obtenir les informations, mettre à jour, publier et suivre les affichages - 3 heures
  • trier 35 CV, joindre les candidats, faire 12 entrevues téléphoniques, rédiger un compte-rendu pour le superviseur - 5 heures
  • planifier, préparer et faire 4 entrevues en personne, incluant un petit test maison - 5 heures
  • obtenir les validations d'emploi, produire le contrat d'embauche, faire suivre l'information pour la paie, le superviseur, faire les suivis avec le gestionnaire et les candidats avant, pendant et après le processus - 4 heures
Gestionnaire qui donne la formation au nouvel employé : 39 heures - 1 215 $
  • communiquer avec le recruteur, lire les CV, courriels et comptes-rendus - 2 heures
  • se préparer à l'entrevue, assister à l'entrevue, évaluer le test, discuter des choix - 5 heures
  • planifier et préparer le poste de travail, préparer ou commander le matériel ou l'équipement individuel, aviser les employés, faire l'accueil et planifier et préparer la formation - 2 heures
  • donner la formation initiale - 18 heures
  • temps supplémentaire pour rattraper le travail régulier - 12 heures à taux et demi
Nouvel employé : 46 heures - 828 $
  • temps d'accueil, d'attente et de formation sans productivité : 24 heures
  • productivité insuffisante, formation supplémentaire, explications, etc. durant les premiers jours, durée au moins équivalente à la formation initiale : 22 heures
=== Total : 3 302 $ ===

Plus de 3 000 $, pour un poste à faible salaire, et seulement pour les étapes de base du recrutement. On ne compte pas les erreurs, l'aide des collègues, si le candidat choisi ne se présente pas, si on ne trouve pas assez de candidats... Faites maintenant le calcul pour un salaire plus élevé, un processus plus long, et multipliez-les par le nombre annuel de recrutements.
Investissement payant
Disons qu'une entreprise fait en moyenne 20 embauches d'un coût de 4 000 $ par an, et qu'elle décide d'investir 15 000 $ dans la fidélisation et l'amélioration des conditions de travail. Si les années suivantes, elle baisse le nombre à 10 embauches par an, c'est 25 000 $ en plus pour l'organisation, annuellement !

wallpaper-1019588
Des solutions à la pénurie no 1 - lectures
wallpaper-1019588
Élections fédérales : 3 heures pour voter
wallpaper-1019588
COMetz recherche ses futurs talents : « Rejoignez-nous pour vivre une nouvelle aventure ! »
wallpaper-1019588
Le salon Unicareers.lu marque les esprits