Diversité en entreprise : comprendre pour mieux agir

En entreprise, la diversité constitue une richesse. Quand on parle de diversité, on ne parle pas que de couleur de peau ou de religion. La diversité, c’est notre sexe, notre orientation sexuelle, nos origines, notre couleur de peau et notre âge. Si nous avons tous les mêmes chances d’accéder à un milieu de travail sain et à la hauteur de nos compétences, ça ne peut que nous enrichir et nous rendre heureux. Autrement, nous pouvons croire que nous sommes discriminés.

La diversité garante de performance

Pour faire simple : imaginez une entreprise composée d’hommes hétérosexuels âgés de 28 ans, ne souffrant d’aucun handicap, tous de la même nationalité, de la même couleur de peau, ayant fait les mêmes études. Nous pourrions croire que cette aventure entrepreneuriale fonctionne très bien. Une entreprise dans laquelle la camaraderie diminuerait le poids du travail, l’entente serait parfaite entre tous les travailleurs. Eh bien, non!

Selon les études, plus un milieu de travail est diversifié, plus l’entreprise est innovante et performante. Nos différences sont une force capable de nous mener vers nos objectifs et nos idéaux.

Les bagages, les expériences et les différences qui font notre personnalité et notre profil sont une mine d’or de créativité et d’excellence dans le travail.

Si vous êtes recruteur ou un simple curieux des questions de diversité en milieu de travail, voici quelques conseils pour mieux comprendre et mieux agir sur les questions de diversité en entreprise :

  • Évitez les biais inconscients pendant votre recrutement
  • Attention à l’effet de halo
  • Biais de similarité, un danger pour la diversité
  • Attention à la rédaction de vos offres d’emploi
  • Discutez des candidatures reçues
  • Le piège du bon « fit » à éviter
  • Considérez l’expérience internationale
  • Posez des questions
  • Tissez des liens
  • Offrez votre confiance

Biais inconscients et recrutement

Notre cerveau automatique utilise des raccourcis mentaux qu’on nomme biais inconscients. Autrement dit, un préjugé en faveur ou contre une personne ou un groupe envers un autre groupe.

“ces biais peuvent être détenus par une personne, un groupe ou une institution et avoir un impact positif ou négatif”.

Dimitri Girier, conseiller principal EDI à l’Université de Montréal

Ces biais ne se limitent pas qu’à la couleur de peau ou le sexe. Ils peuvent avoir un lien avec le physique, les capacités motrices et mentales ou tout autre marqueur de la diversité.

Ces préjugés peuvent souvent faire passer les recruteurs devant des candidatures sérieuses, intéressantes et utiles pour des postes dans différents domaines.

Se débarrasser de ses biais permet d’avoir un milieu de travail dans lequel chacun et chacune des employés ressent un sentiment d’appartenance à un groupe. Ainsi, tout le monde est heureux au travail et donne le meilleur de sa personne pour atteindre des objectifs communs.

Effet de halo

Ce biais intervient surtout en situation d’évaluation d’une candidature, selon Jihane Lamouri conseillère EDI IVADO : “il consiste à tirer un jugement général d’une personne à partir d’une seule de ses caractéristiques”. Si un candidat laisse une très bonne impression en début d’entrevue, en raison de son apparence physique ou de l’université dans laquelle il a étudié, le recruteur pourrait être plus indulgent par rapport à des exigences du poste. Il peut même surestimer des qualités que possède le candidat.

L’effet de halo, ce sont comme des œillères que mettrait une personne responsable du recrutement pour trouver le/la candidat(e) qui convient à un poste. De ce fait, le recruteur perd toute objectivité dans des situations où il faudrait le rester.

Biais de similarité, un danger pour la diversité

“Nous sommes naturellement attirés par les personnes qui nous ressemblent, que ce soit par leur âge, leur sexe, leur appartenance sociale, leur origine ou leur domaine d’expertise. Ces personnes sont plus intéressantes à nos yeux et plus crédibles”

Jihane Lamouri, conseillère EDI IVADO

Nous pouvons tomber dans le travers de négliger un défaut ou de passer outre un élément dans notre processus de recrutement. Ça peut être le manque d’expérience, maîtrise d’une langue, non-connaissance d’un logiciel…

Il existe plusieurs façons de faire pour pouvoir éviter au maximum de tomber dans les biais inconscients pendant vos étapes de recrutement :

Attention à la rédaction de vos offres

Soyez vigilants lorsque vous rédigez vos offres d’emploi. Le texte de votre offre d’emploi doit faire ressortir le profil que vous recherchez et non la personne que vous voulez. Ne vous fiez pas forcément à la personne qui a occupé le poste avant.

D’autres combinaisons de diplômes, d’expériences et autres bagages peuvent constituer des atouts pour les besoins d’un emploi, pense Bibiana Pulido, chercheure à la chaire BMO diversité et gouvernance.

Discutez des candidatures reçues

Cette démarche est importante, surtout si vous faites partie d’une équipe chargée du recrutement et de la rétention de talents. Pour éviter de tomber dans un travers, consultez vos collègues lors du choix des candidatures reçues. Assurez-vous d’avoir une liste composée d’hommes et une autre composée de femmes. À partir de là, vous pouvez continuer votre sélection.

Le bon “fit” n’est pas toujours ce qu’il vous faut

La bonne impression laissée par un(e) candidat(e) pendant une entrevue ou pendant la sélection des finalistes peut être trompeuse. Prenez le temps et du recul pour savoir si vous faites vraiment le bon choix.

Souvent, un(e) candidat(e) qui ne possède pas forcément toutes les qualités ou les exigences requises pour un poste peuvent s’avérer être la ressource dont vous avez besoin au moment où vous en avez besoin.

Bien entendu, évitez de poser des questions en lien avec l’âge, l’origine, la paternité ou la maternité. Ce genre de questions est clairement discriminatoire et peut altérer l’image de votre entreprise, même si ces questions partent souvent d’une bonne intention ou d’une simple curiosité.

Une fois les candidat(e)s embauché(e)s, vous pouvez mettre en place plusieurs habitudes et activités pour favoriser la diversité et maintenir un environnement de travail inclusif pour tout le monde. De la simple activité d’équipe à la création d’une équipe sportive ou autre.

Considérez l’expérience internationale

Si vous employez une main-d’oeuvre internationale, n’hésitez pas à valoriser les multiples expériences de vos collègues. Beaucoup ont connu des reconversions professionnelles en arrivant au Canada. N’oubliez pas tout ce qu’ils ont fait dans leurs pays avant d’arriver. Cette expérience compte, elle est enrichissante et constitue une force pour votre entreprise.

Posez des questions

Que l’on soit bien d’accord, il est mieux de se faire poser des questions bienveillantes et même curieuses, que de subir des préjugés malveillants. Des questions sur un pays, une culture, un handicap, une religion ? Posez-les à vos collègues. Vous verrez à quel point c’est enrichissant de dialoguer, d’apprendre les uns sur les autres et de déconstruire certains stéréotypes et fausses idées que nous pouvons avoir inconsciemment.

Tissez des liens

Ne ratez pas une occasion d’organiser des 5 à 7, que ce soit au bureau ou dans le bar du coin. Sachez que pour beaucoup, le travail est aussi un lieu de socialisation. On fait connaissance, on partage des expériences, des anecdotes et souvent de la bonne nourriture. Plus votre milieu de travail sera diversifié, mieux se dérouleront ces rencontres.

Si le nombre d’employés, leur intérêt et les conditions le permettent, vous pouvez aussi organiser des activités sportives de groupe, des marathons de jeux de société, de jeux vidéos. En bref, toute activité qui peut rassembler et faire passer du bon temps. Tout le monde y trouve son compte.

Notez qu’il faut prendre en considération les goûts et les restrictions de chacun(e). Que ce soit en matière d’accessibilité, de choix alimentaires et autres paramètres pour réussir une activité de groupe au travail.

Offrez votre confiance

La majorité des immigrants sont surqualifiés pour les emplois qu’ils exercent. Ce n’est plus un secret pour personne. Sortez du lot et accordez votre confiance à des expériences et compétences internationales. Vous ne serez certainement pas déçus de ce geste.

Beaucoup d’employeurs embauchent des personnes issues de l’immigration et leur offrent des postes à la hauteur de leurs compétences par la suite. Cela peut être une option pour une culture de la reconnaissance de l’expérience et du dévouement.

Rappelez-vous enfin que le fait que votre entreprise soit diversifiée n’en fera qu’une entité représentative de toutes les franges de la société. Elle en deviendra plus humaine, plus ouverte, plus transparente et surtout plus belle.

L’article Diversité en entreprise : comprendre pour mieux agir est apparu en premier sur Jobillico.com.


wallpaper-1019588
Quelques points avant de créer sa boutique en ligne
wallpaper-1019588
Commerce : les meilleures compétences à ajouter sur votre CV
wallpaper-1019588
Comment bien référencer ses vidéos sur Youtube
wallpaper-1019588
L’impact des avis Google sur le référencement local