Le recrutement chez AFI ESCA : interview de Franck Emery, Responsable Projets RH et Gestions de Carrières

Depuis 1923, soit bientôt 100 ans d'expertise, AFI ESCA propose des solutions personnalisées d'épargne, de retraite et de prévoyance. Avec près de 274 collaborateurs dont 92% d'employés en CDI, le groupe présent dans toute la France et aussi en Europe a toutefois su garder une dimension familiale, comme nous l'explique Franck Emery, Responsable Projets RH et Gestions de Carrières. A l'occasion de l'édition 100% virtuelle du salon Moovijob Tour Strasbourg qui se déroulera le 16 octobre prochain, découvrez la retranscription écrite de cette interview. Bonjour Franck et merci de m'accorder cette entrevue. Première question d'actualité : dans quelles mesures la crise sanitaire a-t-elle impacté votre travail au quotidien ?

Bonjour Florane. Effectivement, nos modes de travail ont dû rapidement évoluer lors de ces derniers mois, notamment avec la mise en place du télétravail. Fin 2019, nous avions déjà signé un accord de télétravail autorisant une journée de travail à la maison par mois pour ceux qui le souhaitent. Notre direction possédait donc déjà cette volonté de proposer cette solution dans le but de permettre notamment un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle à nos collaborateurs. Toutefois, la crise sanitaire a bousculé le programme puisque tous nos effectifs ont été forcés à faire du télétravail pendant le confinement. Depuis le 11 mai, nous observons un retour progressif à la normale, le rythme étant actuellement de 2 jours de télétravail par semaine. Bientôt, nous signerons probablement un nouvel accord de télétravail. Ces accords, ainsi que nos différents avantages comme l'aménagement des horaires de travail par exemple, sont généralement un argument qui plaît beaucoup aux candidats lors du processus de recrutement. Ils ont la certitude que leur équilibre pro versus perso sera préservé.

Justement, qu'est ce qui a changé dans votre stratégie de recrutement et dans votre rencontre avec les candidats ?

Avec l'augmentation et la normalisation du télétravail, nous avons également dû adapter nos critères de sélection des candidats. Par exemple, nous sommes maintenant plus regardants sur leurs capacités à travailler en totale autonomie dans un environnement personnel. Bien que le travail à la maison soit une solution prometteuse, elle n'est pas facile à mettre en place au quotidien si on ne possède pas un minimum de rigueur et d'autonomie.

Chez AFI ESCA, le rythme d'embauche n'a pas baissé durant la crise, les recrutements prévus avant le confinement ont simplement été décalés au 11 mai (date du déconfinement en France), et nous n'avons pas annulé de recrutements. Bien sûr les entretiens ont été faits différemment (par appel ou visioconférence notamment). Pour ma part, j'ai presque totalement arrêté les entretiens physiques. Nous avons d'ailleurs validé de nombreuses candidatures en virtuel, sans avoir rencontré les candidats en " physique " au préalable.

Puisque nous sommes dans la thématique du virtuel, quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite vous rencontrer virtuellement lors du salon virtuel Moovijob Tour Strasbourg ?

On peut penser que les entretiens menés en visio se déroulent exactement de la même façon que les entretiens en face à face mais ce n'est pas tout à fait vrai. Il peut vite être compliqué de rester naturel devant son écran ou devant la webcam de son ordinateur. Je conseille donc aux candidats d'être eux-mêmes tout simplement, d'exprimer clairement qui ils sont, ce qu'ils ont envie de faire et d'aller à l'essentiel. Enfin, comme pour un entretien physique, il est nécessaire d'arriver en étant préparé.

Quelles sont les principales différences entre vos techniques de recrutement avant et " après " la crise ?

Ah je suis justement en pleine réflexion pour 2021 ! (Rires) Tout d'abord, nos supports de communication et de recrutement traditionnels ont énormément changé pour se digitaliser. Comme vous le savez, nous participons aux salons organisés par Moovijob depuis 2008 (année de l'organisation du premier salon Moovijob Tour Strasbourg), et notre équipe était habituée des évènements physiques avec stand, CV, goodies etc... Maintenant nous allons découvrir un nouveau type d'évènement avec votre salon virtuel. D'une façon générale, la remise en question des méthodes de recrutement est indispensable pour continuer à rencontrer de nouveaux talents. Chez Moovijob, vous avez su remettre en cause vos évènements et vous adapter pour proposer une solution répondant à la situation actuelle et vous pouvez en être fiers. Participer à votre salon de recrutement virtuel illustre parfaitement notre volonté de nous adapter aux changements,

Quels sont vos besoins de recrutement pour ce salon ?

Pour l'évènement du 16 octobre, nous recherchons principalement un(e) gestionnaire épargne ainsi qu'un(e) gestionnaire de portefeuille client. Toutefois, nous recevrons avec plaisir toute candidature spontanée. Nous sommes également toujours ravis d'accueillir des jeunes diplômés, car nous avons à cœur de les aider à entrer dans la vie active, surtout en ces temps difficiles. Enfin, nous proposons régulièrement des postes en stage/alternance pour les étudiants, car cela fait partie de notre ADN depuis toujours.

Un grand merci à Franck Emery, Responsable Projets RH et Gestions de Carrières répondu à nos questions. Découvrez dès maintenant les opportunités de carrières proposées par AFI ESCA et rencontrez leur équipe de recruteurs lors du salon de recrutement Moovijob Tour Strasbourg le 16 octobre prochain.


wallpaper-1019588
Épuisement professionnel – Burn Out : comment l’éviter et le surmonter?
wallpaper-1019588
Développer sa visibilité en ligne avec le SEO
wallpaper-1019588
Présentéisme et absentéisme : deux maux du monde du travail
wallpaper-1019588
Ils ont été recrutés à la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne : ils témoignent !