Quels dispositifs pour financer sa formation ?

La formation professionnelle tout au long de la vie constitue une obligation nationale. Elle permet permettre à chaque personne, indépendamment de son statut, d’acquérir et d’actualiser des connaissances et des compétences favorisant son évolution professionnelle, ainsi que de progresser au cours de sa vie professionnelle. Une stratégie nationale coordonnée est définie et mise en œuvre par l’Etat, les régions et les partenaires sociaux (Article L6111-1 de la sixième partie du Code du Travail) pour aider chaque individu à financer sa formation.
financer-sa-formation

Le droit à la formation ou comment financer sa formation aujourd’hui ?

La formation continue est un droit individuel qui s’adresse aux salariés du privé et du public, aux travailleurs indépendants, aux artistes auteurs et aux demandeurs d’emploi. Chaque employeur se doit de vous communiquer vos droits à la formation chaque année.
Selon votre statut, différents dispositifs sont possibles pour financer sa formation.

Un salarié en CDI ou CDD peut se former et financer sa formation :

  • dans le cadre du plan de formation de leur entreprise, à l’initiative de l’employeur,
  • dans le cadre du DIF (droit individuel à la formation), à l’initiative du salarié en accord avec l’employeur (accès à 20h de formation par an, cumulable jusqu’à 120 heures),
  • dans le cadre du CIF (Congé Individuel de Formation), à l’initiative du salarié.

>> Consultez la liste des OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) pour savoir de quel organisme vous dépendez.

Un salarié en Intérim
Le Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAF.TT) permet aux entreprises de travail temporaire et à leurs salariés d’accroître leur performance et donc leur adéquation avec les besoins du marché via des dispositifs de formation.
>> Consultez le site du FAF.TT

Un agent public a également accès à la formation continue et peut se renseigner auprès du service formation de sa collectivité pour savoir comment financer sa formation.

Un travailleur indépendant, un commerçant, une profession libérale bénéficient du droit à la formation dans le cadre de leur participation au financement de leur formation. Le fonds de formation dont ils dépendent est généralement indiqué sur l’appel de cotisation URSSAF du 4ème trimestre (cotisation annuelle de formation continue).
>> Renseignez-vous auprès de l’Urssaf, ainsi qu’auprès de l’OPCA concerné tels que l’AGEFICE (Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise) ou du FIF-PL (Fond interprofessionnel des professions libérales).

Un artiste auteur (plasticien, compositeur, écrivain, scénariste…) inscrit à la Maison des Artistes peut faire financer sa formation continue grâce à un fonds spécifique créé en 2013 dont l’Afdas est chargé d’assurer la gestion de ces nouveaux droits et le financement des actions de formation.
>> Consultez le site de l’AFDAS

Un demandeur d’emploi dispose des formations financées par la Région, l’État, Pôle emploi, les Conseils généraux et les municipalités. Il peut être formé dans le cadre d’un contrat de travail particulier incluant une formation. Les jeunes de 16 à 26 ans révolus bénéficient de formations financées par la Région ou dans le cadre du contrat de professionnalisation. L’indemnisation du demandeur d’emploi et les aides pour financer sa formation relèvent de l’Assurance chômage en fonction de sa situation individuelle ou sous certaines conditions d’une rémunération versée par la Région ou l’Etat.
>> Renseignez-vous auprès de votre conseiller et sur le site Pôle Emploi

Vous ne relevez d’aucune des catégories précédentes ? Vous pouvez vous former en vous inscrivant à titre individuel.

Plus d’informations sur le financement de la formation :


wallpaper-1019588
Qu’est ce que la titrisation de créances ?
wallpaper-1019588
Faire appel à une agence de conseil en marketing numérique
wallpaper-1019588
Faire le choix de goodies éco-responsables pour sa communication
wallpaper-1019588
Comment améliorer votre stratégie de contenu ?