Contrôle des demandeurs d’emploi

keyboard-417090_1280

Le dispositif 

Le ministre du travail, François Rebsamen, avait annoncé, en septembre dernier, vouloir renforcer le contrôle des demandeurs d’emploi. Mercredi, le conseil d’administration de Pôle emploi a approuvé un dispositif national dissociant la mission d’accompagnement des chômeurs de celle du contrôle de leurs recherches. Ce dispositif permettrait d’enrayer le chômage de longue durée.

La direction souhaite mobiliser 200 postes pour le contrôle et 22 000 conseillers pour l’accompagnement. La direction et le ministre du travail martèlent que cette mesure n’est pas une mesure qui a pour objectif d’atteindre un certain nombre de radiation.

Un contrôle des chômeurs existe déjà: les demandeurs d’emploi inscrits doivent faire des recherches sinon ils peuvent être radiés ou bien leurs allocations peuvent être suspendues quinze jours. Ce contrôle est assuré par les accompagnateurs. La nouvelle mesure servirait à cloisonner les différentes missions de Pôle Emploi pour établir une relation de confiance entre les demandeurs d’emplois et les accompagnateurs.

Cela signifie quoi exactement ?

– Tous les demandeurs d’emploi peuvent être contrôlés de façon aléatoire.

– S’il y a un soupçon d’insuffisance de recherche d’emploi, les contrôleurs ont la possibilité d’interrogera le demandeur par questionnaire, par téléphone et en face-à-face

– En premier lieu, un « processus de redynamisation » du demandeur d’emploi sera mis en place puis en cas d’échec, une procédure de radiation sera entamée.

Et le chômage dans tout ça ? 

Les économistes ne pensent pas que cette mesure ait un impact significatif sur les statistiques de l’emploi tant la fraude est un phénomène marginal. D’autres préféreraient des mesures pour créer de l’emploi et non une mesure qui encadre le chômage.

Enfin pour certains économistes, cette mesure aboutirait à la stigmatisation des chômeurs à cause de son caractère numéraire, d’une part, et de la répression qu’elle sous-tend, d’autre part. En effet, avec une telle pression, un chômeur pourrait accepté un emploi qui ne lui correspond pas (un emploi mal payé, peu qualifié…).

Qu’en pensez-vous ? Pour ou contre ce dispositif ?

Crédit image: Pixabay


Contrôle demandeurs d’emploi


wallpaper-1019588
3 axes pour s'adapter à la pénurie
wallpaper-1019588
Recruter, combien ça coûte ? Un exemple concret
wallpaper-1019588
Fête du travail : vos obligations d'employeur
wallpaper-1019588
Sofitex Strasbourg recrute plus de 100 postes !