Un CV à la québécoise : trucs et conseils

Un CV à la québécoise : trucs et conseils

par GIT Services-conseils en emploi

Par Chantal Raby, conseillère principale chez GIT - Services-conseils en emploi

Vous arrivez au Québec, avec votre bagage personnel et professionnel, avec l'espoir d'une nouvelle vie, et vous êtes prêt à entreprendre des démarches de recherche d'emploi pour réussir votre intégration professionnelle. Le CV fait partie des outils que vous utiliserez. Vous pouvez vous interroger à savoir : " Est-ce que les employeurs québécois comprendront ma candidature avec un CV rédigé à la façon de mon pays d'origine? "

La question est pertinente. Les employeurs s'attendent à un certain style de candidature et à une certaine présentation qui leur est familière. Ils s'attendent aussi à ce que votre CV réponde à certaines normes générales du CV à la québécoise. Suivez ces quelques pistes et faites la comparaison. Vous pourrez ainsi constater si votre document nécessite simplement quelques ajustements ou, au contraire, s'il demande une transformation importante.

1. Votre CV vu par l'employeur

Le curriculum vitæ doit vous décrire professionnellement. Il ne relate pas l'ensemble de votre vie. Il doit cibler un secteur d'activité et ne doit pas être trop général. L'employeur souhaite retrouver des informations relatives à votre parcours professionnel pour déterminer si vous serez en mesure d'accomplir les tâches qu'il pourrait vous confier.

Un employeur en recrutement accorde habituellement une minute à sa première lecture du curriculum vitæ. À la recherche d'informations pertinentes à l'emploi et de mots-clés, il analyse votre candidature et prend la décision s'il vous contacte ou non pour vous convoquer en entrevue. S'il a trouvé des informations intéressantes, il souhaitera vous rencontrer pour valider des points ou obtenir des précisions sur certains aspects de votre profil professionnel. Dans plusieurs organisations, les CV des candidats sont conservés entre 6 et 12 mois.

2. Normes québécoises

Pour que votre document attire l'attention du recruteur et que vous soyez convoqué en entrevue, voici quelques normes usuelles pour les employeurs québécois :

  • Un document écrit à l'aide d'un traitement de texte en utilisant une police de caractères plutôt standard
  • Une mise en page aérée facilitant la lecture
  • Une longueur de 2 à 3 pages
  • Une synthèse des éléments pertinents en lien avec le poste convoité; évitez la surcharge d'informations.
  • Ne comprend aucune information personnelle (âge, date de naissance, état civil, numéro d'assurance sociale)
  • N'inclus pas de photo
  • Rédigé dans un bon français, sans faute d'orthographe

Remise du CV en personne

Si vous remettez votre CV en main propre, ce qui est de plus en plus rare, il doit être imprimé, en recto seulement, sur du papier blanc en format lettre (8 ½ X 11). Il doit être remis de préférence dans une enveloppe et ne pas être plié.

Remise du CV en version électronique

S'il est transmis par courriel (la méthode la plus utilisée), votre CV doit être envoyé en format PDF. Il est recommandé que le fichier joint soit nommé de façon à ce qu'on y lise votre nom et votre prénom.

Exemple : desrosierssebastien-cv2018

Assurez-vous d'inclure votre CV en pièce jointe au courriel (cela nous arrive tous d'envoyer un courriel en omettant la pièce jointe, soyez attentif).

Contenu du curriculum vitæ

Le CV en version québécoise comprend habituellement trois rubriques de base essentielles, soit : identification, formation et expériences de travail.

Présentation de vos coordonnées complètes : prénom, nom, adresse postale, numéro de téléphone et adresse courriel.

Titre complet du diplôme, nom et ville de l'institution scolaire fréquentée et année d'obtention du diplôme.

Les diplômes sont présentés en ordre chronologique inversé : le plus récent en premier, et nommer ensuite les autres diplômes complétés auparavant. Si plusieurs diplômes ont été obtenus, mettre seulement ceux avec une spécialisation et ne pas mentionner ceux complétés en formation générale. À noter que cette rubrique est placée après la rubrique " Coordonnées " si les diplômes obtenus sont plus récents que l'expérience.

Cette section est souvent la plus importante pour de nombreux employeurs.

Pour chaque emploi pertinent, on doit y retrouver le titre de la fonction occupée, le nom de l'entreprise, la ville où elle est située (sans l'adresse postale complète) et les dates de début et de fin de l'emploi (seulement l'année).

Une description des tâches réalisées en utilisant des verbes d'action, une terminologie technique et du vocabulaire adapté au marché du travail québécois est fortement recommandée. Ces tâches sont habituellement présentées dans une liste à puces, où chaque tâche a sa propre ligne.

Les emplois doivent être présentés en ordre chronologique inversé, du plus récent au plus ancien et échelonnés sur une période de plus ou moins 15 ans.

À noter que cette rubrique peut précéder la rubrique " Formation ", si les emplois occupés sont plus récents que les diplômes obtenus.

D'autres sections, facultatives, peuvent être incluses dans votre CV à la québécoise si elles ajoutent des informations pertinentes à votre parcours professionnel.

  • Perfectionnement
    • Formation(s) suivie(s) en cours d'emploi et n'ayant pas été sanctionnée(s) par un diplôme
    • Doit être récent (environ 5 - 6 ans)
    • En lien avec votre domaine d'emploi
    • Cours de francisation suivi depuis votre arrivée au Québec, s'il y a lieu
  • Connaissances particulières
    • Noms des logiciels informatiques utilisés
    • Langues maîtrisées
    • Utilisation de machineries ou de procédés spécifiques
  • Association professionnelle
    • Mentionner " Membre "
    • Nom complet de l'association ou de l'ordre, pas seulement son acronyme
    • Date de début et de fin du membership
  • Engagement social
    • Activités de bénévolat (titre de la fonction occupée, nom de l'organisme, ville et année de début et de fin)
    • Récent, depuis moins de 5 ans
    • Peut être très pertinent si fait depuis votre arrivée au Québec
  • Loisirs
    • Nommer trois ou quatre intérêts personnels ou sports pratiqués
    • Doivent être représentatifs de votre vie actuelle
  • Références
    • Mentionner " Disponibles sur demande "
    • Toujours à placer en dernière rubrique
    • Ne pas inclure les coordonnées des personnes références dans le CV
    • Personnes références potentielles : ancien employeur, ancien professeur ou personne responsable lors d'une activité de bénévolat
    • Informations à transmettre, sur une feuille indépendante du CV, concernant cette personne citée en références : prénom et nom, titre de la fonction occupée, nom de l'entreprise, numéro de téléphone et adresse courriel au travail

À la suite de cette énumération des normes connues par les employeurs québécois, vous pouvez maintenant évaluer la " québécitude " de votre curriculum vitæ. Votre candidature est-elle prête à être envoyée? À vous de décider!

Dans tous les cas, vous êtes maintenant mieux outillé pour rendre votre CV plus québécois. De cette façon, vous augmenterez les probabilités que les employeurs comprennent mieux votre parcours professionnel et qu'ils y décèlent les compétences qu'ils recherchent. Votre recherche d'emploi viendra alors de franchir l'étape souvent difficile de la convocation en entrevue.

Un CV à la québécoise : trucs et conseils

wallpaper-1019588
7 conseils SEO pour une refonte d’une boutique en ligne
wallpaper-1019588
Le nouveau référencement web (SEO) : le Search Experience Optimization (SXO)
wallpaper-1019588
Augmenter votre trafic web avec le référencement vidéo (VSEO)
wallpaper-1019588
Les meilleures pratiques pour la création de liens backlink
wallpaper-1019588
Une formation pour développer votre business avec Facebook et Instagram, jeudi 29 novembre à Esch
wallpaper-1019588
Ressources in humaines ou recruteurs vaches ? - par RH brutes
wallpaper-1019588
Meilleurs moments du Congrès RH 2018 - 2 Neurosciences et rétroaction
wallpaper-1019588
Recrutement : pourquoi et comment utiliser un test psychométrique