11 erreurs à ne pas commettre lors d’un entretien d’embauche

Votre profil a été retenu et vous vous apprêtez à passer l’étape de l’entretien d’embauche? Vous vous êtes renseigné sur les questions posées en entrevue et sur les questions que vous devrez poser lors de cette épreuve, mais il ne faut pas oublier qu’il y a des erreurs à ne pas commettre pendant un entretien d’embauche.

Dans cet article, nous en avons retenu quelques-unes et qui risquent de vous exclure inutilement du processus d’embauche. Voici donc quelques attitudes et erreurs à éviter lors de votre entrevue

1. Dire que vous n’avez pas de questions au recruteur

Très souvent, les entretiens se terminent par la question : “avez-vous des questions avant de conclure cet entretien?” À ce moment précis, le recruteur veut tester votre curiosité et votre intérêt pour le poste, pour les tâches que vous aurez à effectuer et pour les objectifs qu’on attend de vous si vous êtes embauché.

Répondre : non merci, tout est clair, c’est la pire réponse envisageable dans ce cas de figure. Pourquoi? Parce que vous renvoyez une image d’une personne qui manque de motivation, de curiosité et de vision de ses missions au travail.

Dites plutôt que vous avez des questions concernant la composition des équipes de travail, de l’environnement de l’entreprise, des objectifs de votre équipe et de la manière dont on reconnaît les efforts à l’interne.

Ainsi, vous renvoyez l’image d’un candidat curieux, ambitieux et qui se voit déjà en poste au sein de l’entreprise. C’est ce qu’on attend de vous lors de votre entretien d’embauche.

2. Arriver en retard à l’entrevue

On vous l’a déjà certainement dit dans d’autres articles, le retard est la pire chose qui puisse se produire au début de l’entretien. À moins d’avoir de véritables circonstances atténuantes, impossible de justifier votre retard au recruteur.

Prenez donc vos dispositions pour être avant l’heure, pour trouver du stationnement si nécessaire ou pour prévoir le temps nécessaire pour le transport en commun.

Si malgré toutes vos précautions, le retard est inévitable, il faut faire preuve de transparence et d’honnêteté et prévenir le recruteur dès que vous savez que vous serez en retard. Si le retard est de l’ordre de quelques minutes, cela peut se justifier et vous aurez encore la chance de vous défendre. En cas d’extrême retard, il faut déclarer forfait et reporter ou annuler l’entrevue. Sachez donc qu’être en retard peut vous faire perdre toute crédibilité aux yeux des recruteurs.

3. Ne pas connaître l’entreprise dans laquelle vous êtes

N’oubliez pas de prendre le temps de bien vous renseigner sur l’entreprise qui vous convoque en entrevue. Souvenez-vous qu’il est important de bien vous documenter sur les activités, les missions et d’autres aspects techniques du secteur d’activité de l’entreprise.

Cela peut être difficile de tout retenir dans un contexte de recherche d’emploi active, mais vous documenter sur l’entreprise avant de rencontrer un de ses ambassadeurs donnera de vous une image d’un professionnel capable de s’adapter à différents secteurs et à de multiples situations.

4. Parler trop longtemps et couper la parole

Dépendamment de votre tempérament, si vous êtes le genre de personne à vouloir gérer ou une personne qui délègue à d’autres, vous devez trouver un bon équilibre pendant la durée de votre entrevue.

Sachez que les recruteurs préparent un plan de déroulement de l’entrevue. De ce fait, ils ont une grille de questions et une idée bien précise de comment doit se dérouler votre rencontre. N’essayez en aucun cas d’en prendre le contrôle.

Le fait de couper la parole ou de vous lancer dans un long monologue ne montrera pas votre assurance. Au contraire, ce sera vu comme un manque d’écoute et de considération envers les personnes qui vous invitent en entrevue.

N’oubliez pas que le temps est important, que ce soit pour vous ou pour le recruteur. Pour cette raison, évitez aussi de donner des réponses évasives, n’ayez pas peur de dire je ne sais pas si vous n’avez pas de réponse à une question.

5. Faire preuve de trop d’assurance

Avoir de l’assurance, c’est bien. Avoir de l’humilité, c’est mieux. Notre société est souvent fondée sur le principe de la confiance en soi et c’est une bonne chose. Manquer d’assurance n’est pas un défaut, ça peut être une force.

Il ne faut donc pas confondre confiance en soi et arrogance pendant votre entrevue. Vous ne savez pas tout et c’est normal. Trouvez un équilibre entre savoir-faire et humilité. On vous demande de montrer le meilleur de vous-même, de prouver vos compétences et vos réalisations en entrevue, mais sachez que faire preuve d’ouverture d’esprit et de capacité de remise en question prouve au recruteur que vous êtes la bonne personne pour l’entreprise.

6. Ne parler que des avantages sociaux du poste

Pour certains secteurs d’activité, le contexte n’a jamais été aussi favorable pour “magasiner son emploi”. Dans des secteurs comme celui des technologies de l’information et de la communication, le manque de main-d’œuvre ne cesse de se faire ressentir. Ce qui pousse les entreprises à faire preuve d’ingéniosité pour attirer et retenir les meilleurs talents.

Par contre, le fait que vous soyez en position de force en tant que candidat ne justifie en rien le fait de ne s’intéresser qu’aux aspects liés au salaire, aux conditions de travail, aux avantages corporatifs, etc. N’oubliez pas que vous êtes là aussi pour vous former, vous accomplir professionnellement et apprendre de nouvelles choses.

Les recruteurs sauront amener les sujets en lien avec les avantages sociaux, la rémunération et les conditions de travail en temps voulu. Dans le cas de négociations, il y a des méthodes subtiles pour traiter du sujet.

7. Ne pas prendre de notes

Pour vos entrevues, prenez une copie de votre CV et de votre lettre de motivation avec vous. Mettez aussi dans votre sac un cahier de notes.

Prendre des notes pendant un entretien, c’est non seulement bien vu par le recruteur, mais c’est aussi utile pour vous. Ainsi, vous vous souviendrez des points importants pour vous quant à la mission de votre entreprise, les attributions de votre poste, les conditions de travail offertes par l’entreprise et d’autres points importants.

Ne pas prendre de notes enverra un signal négatif aux recruteurs. Ce sera perçu comme étant un manque d’intérêt pour l’emploi et pour l’entreprise.

8. Critiquer votre ancienne équipe de travail

Qu’importe la raison qui vous pousse à quitter votre emploi, le recruteur n’a pas à tout savoir des circonstances et des conditions de travail chez votre employeur actuel. Ainsi, faites savoir que vous voulez une évolution professionnelle, un changement de vision, une découverte d’un nouveau secteur d’activité le cas échéant.

Même si vous n’êtes pas épanoui professionnellement dans votre poste actuel, cela doit rester confidentiel. Sachez que si vous passez votre temps à critiquer votre ancien employeur, cela enverra un mauvais signal au recruteur.

Si vous devez répondre à la question : “qu’est-ce qui vous a poussé à postuler chez nous?” vous pouvez faire part des divergences entre vos valeurs et celles de l’entreprise, sans toutefois vous y attarder.

9. Manquer de préparation

Dans le feu de l’action, on peut facilement se perdre. Les recruteurs ont le talent de détecter un manque de préparation, même si vous avez de la facilité à vous exprimer et à développer des idées.

Même si vous n’en êtes pas à votre premier entretien ni à votre première expérience professionnelle, prenez la peine de bien préparer votre entrevue. Concentrez-vous sur les parties relatives à votre cursus et à vos réalisations professionnelles.

Préparez un bref plan de votre présentation afin d’éviter de vous perdre dans des détails qui seront moins intéressants que votre parcours.

10. Ne pas bien s’habiller

Un classique! Mais le rappel est nécessaire. Avec le télétravail et le mode de travail hybride, nous sommes nombreux à avoir perdu l’habitude de nous habiller pour le travail.

En entrevue, il est important de faire l’effort de bien s’habiller suivant les codes de l’entreprise. Dépendamment de votre secteur d’activité, vous saurez adapter votre tenue vestimentaire afin d’avoir l’air professionnel et sûr de vous. Privilégiez des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise.

11. Ne pas choisir un bon endroit pour une entrevue à distance

De plus en plus d’entreprises offrent des postes de travail à distance ou sous une formule hybride. Si c’est le cas pour vous et que vous devez passer par l’étape de l’entretien à distance, sachez qu’il y a des façons de s’y préparer.

Évitez de vous trouver dans un endroit bruyant et avec une mauvaise connexion Internet. Prenez le temps de préparer votre environnement d’entrevue. Idéalement, restez en avant d’un fond neutre, bien positionné en face de votre caméra et assurez-vous d’avoir une belle qualité de son. Les soucis techniques en début d’entrevue pourraient vous déstabiliser et nuire à la suite du déroulement de votre entretien.

Pour finir…

La préparation de votre entretien d’embauche est importante, peu importe le niveau de votre poste et votre secteur d’activité. Ce n’est pas grave de rater un entretien d’embauche, ce qui pourrait l’être, c’est de ne pas se donner les moyens de le réussir.

L’article 11 erreurs à ne pas commettre lors d’un entretien d’embauche est apparu en premier sur Jobillico.com.


wallpaper-1019588
Qu’est ce que la titrisation de créances ?
wallpaper-1019588
Faire appel à une agence de conseil en marketing numérique
wallpaper-1019588
Faire le choix de goodies éco-responsables pour sa communication
wallpaper-1019588
Comment améliorer votre stratégie de contenu ?