Comment explorer le marché caché de l’emploi?

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau poste, votre premier réflexe sera sans doute d’explorer les sites d’affichage d’offres d’emploi pour trouver votre prochaine opportunité.

Ces plateformes sont avantageuses pour consulter rapidement les emplois disponibles dans votre domaine d’activité. Cependant, un des désavantages est qu’elles vous mettent en compétition avec les candidats qui postulent pour la même offre que vous : les séniors, les juniors, les personnes avec un profil standard, etc. Il suffit que quelques personnes aient un CV plus intéressant au premier coup d’œil et répondent davantage aux exigences demandées et voilà que vos chances de décrocher une entrevue s’amenuisent. Ce constat est d’autant plus vrai si vous êtes finissant, avec peu d’expérience, sans diplôme, si vous êtes en réorientation ou si vous avez un profil atypique.

Comment donc se démarquer tout en évitant la compétition? Grâce au marché caché, une méthode qui vous différencie, en plus d’augmenter vos opportunités d’emploi.

Qu’est-ce que le marché caché de l’emploi?

Les employeurs utilisent, entre autres, les sites d’affichage d’offres d’emploi, les médias traditionnels (publicités radio, journaux, etc.), les chasseurs de têtes et les agences de placement pour recruter de nouveaux talents. Cependant, ces façons de faire ne sont pas toujours gages de réussite, en plus d’être dispendieuses et de nécessiter des habiletés en informatique. C’est pourquoi les recruteurs sont de plus en plus diversifiés et ouverts dans leurs méthodes d’embauche.

Donc, le marché caché c’est l’ensemble des opportunités d’emploi qui ne sont pas affichées publiquement. Il peut s’agir d’un poste qui sera à pourvoir éventuellement ou d’une fonction pour laquelle l’entreprise recrute en continu. Certaines organisations n’affichent qu’une partie de leurs offres d’emploi, en ayant une stratégie adaptée à l’état du marché du travail et à la saturation de différents secteurs. De plus, en postulant sans compétition, le bassin d’emplois offerts dans le marché caché peut être surprenant en ce qui concerne les conditions : tâches, horaires, salaires, etc.

Voilà pourquoi, comme talent, vous avez tout intérêt à transmettre votre candidature à un recruteur, même si un poste n’est pas officiellement affiché.

Comment se démarquer et explorer le marché caché?

Utilisez votre réseau

D’abord, listez vos contacts. Au-delà des contacts professionnels et personnels, pensez à ratisser large. Vous allez chez la même coiffeuse depuis plusieurs années? Ajoutez-la dans votre liste. Il s’agit là d’un moyen auquel on ne pense pas toujours, mais qui est utilisé pour explorer le marché caché de l’emploi

Par la suite :

  1. Informez vos contacts de vos démarches
  2. Discutez avec eux, posez-leur des questions, nommez ce que vous cherchez comme poste, présentez vos compétences, etc.

Un conseil : entretenez votre réseau, même lorsque vous n’êtes pas en recherche d’emploi. Vous serez moins intimidé à l’idée de communiquer avec d’anciennes connaissances si vous avez maintenu le contact, ne serait-ce qu’un peu, au fil des années.

Sélectionnez les entreprises qui vous intéressent et qui sont en recrutement

Créez une liste d’entreprises qui vous intéressent ou qui sont possiblement en recrutement. Vous pouvez la faire en utilisant différents outils comme l’IMT en ligne, l’ICRIQ, les comités sectoriels, les pages jaunes, Maps, etc. Consultez aussi l’actualité économique pour découvrir si une entreprise qui vous intéresse est en période d’expansion (ce qui signifie de nouvelles embauches). Souvent, les petites et moyennes entreprises n’ont pas de conseillers en ressources humaines à l’interne et peu de moyens pour payer les services d’une agence. Il se pourrait qu’ils aient besoin de nouveaux talents, mais qu’ils n’aient pas le temps ni les moyens d’afficher correctement. N’hésitez pas à les ajouter à votre liste, même si vous n’avez pas d’indice précis qu’ils sont en embauche.

Une fois votre liste prête, contactez ces employeurs et sollicitez une rencontre ou un appel pour :

  • Avoir des informations sur les profils qui les intéressent
  • Connaître leurs besoins éventuels
  • Obtenir des conseils privilégiés et les coordonnées de personnes clés
  • Transmettre votre CV

LinkedIn est également un merveilleux outil pour explorer le marché caché de l’emploi et vous permettre de trouver les responsables de ressources humaines et les dirigeants des entreprises. Un message privé personnalisé est un bon moyen de solliciter un premier échange qui vous permettra de vous rapprocher de vos objectifs.

Faites appel aux conseillers en emploi et agences de recrutement

Les conseillers en recrutement et les conseillers en emploi ont une fine connaissance de l’état du marché du travail. Ils ont aussi des contacts privilégiés dans certaines entreprises, connaissent l’actualité et les informations pertinentes concernant les secteurs et les dynamiques du marché. Ils sont des ressources pertinentes à consulter pour obtenir des contacts, des conseils ou des ressources spécifiques.

Le fin mot de l’histoire : soyez un explorateur!

Pour explorer le marché caché de l’emploi et obtenir un poste qui vous satisfait et qui répond à vos besoins, il est normal d’effectuer des recherches en profondeur. Par conséquent, le marché caché favorise la découverte de votre secteur d’emploi et l’obtention de résultats concrets (un nouvel emploi!).

Soyez proactif, car vous pourriez être la solution au problème d’une entreprise. Soyez optimiste en fouillant le marché caché tout en continuant à répondre aux offres d’emploi du marché ouvert! On ne sait jamais, il se peut que vous soyez surpris des résultats.

Bonne découverte!

L’article Comment explorer le marché caché de l’emploi? est apparu en premier sur Jobillico.com.


wallpaper-1019588
Mesurer l’humidité dans un environnement industriel : comment et pourquoi le faire ?
wallpaper-1019588
Lettre de motivation : 3 modèles pour vous simplifier la vie!
wallpaper-1019588
Comment prévenir les risques industriels ?
wallpaper-1019588
La formation AZ 104 sur Microsoft Azure : pourquoi vous en avez besoin