Quand et comment annoncer sa grossesse à son employeur?

Apprendre que vous êtes enceinte peut être une formidable nouvelle. Toutefois, déterminer quand et comment l’annoncer à vos proches et à votre employeur peut être une véritable source de stress. Voici ce que vous devez savoir.

Choisir le bon moment pour informer son employeur de sa grossesse

Vous vous demandez quand faudrait-il annoncer votre grossesse à votre employeur? En vérité, le choix du moment de l’annonce de votre grossesse vous revient. Toutefois, vous devez prévenir votre employeur 3 semaines avant votre départ en congé. Un avis écrit incluant la date de début de votre congé et la date prévue de votre retour devra lui être remis. Il devra inclure un certificat médical ou un rapport écrit et signé par une sage-femme pour confirmer votre grossesse et la date prévue de l’accouchement, comme conseillé par la CNESST. Le délai pour informer votre employeur peut également être inférieur à 3 semaines si votre état de santé ou celui du bébé vous oblige à quitter votre poste plus tôt. Vous devrez cependant fournir un certificat médical à titre de preuve.

Savoir comment s’y prendre pour annoncer sa grossesse à son employeur

Il peut être particulièrement stressant d’annoncer sa grossesse à son employeur. Lors de votre annonce, informez-le de la date prévue de votre accouchement, du moment de votre départ, du nombre de journées de vacances que vous souhaitez prendre et de la durée prévue de votre congé parental. Ces informations sont nécessaires afin que votre employeur puisse s’organiser et planifier votre remplacement.

Notez qu’il est également conseillé de discuter avec votre employeur des recommandations faites par votre médecin traitant à propos d’éventuelles complications. Il devra être tenu au courant si un retrait préventif est nécessaire ou si certaines tâches doivent être préférablement évitées. Vous pourrez ainsi suivre le programme Pour une maternité sans danger et convenir d’un changement de poste en attendant votre départ. Opter pour le retrait préventif, si cela vous est recommandé par votre médecin, est également une option envisageable. Si votre grossesse est interrompue pour une quelconque raison ou que vous accouchez prématurément, vous devez en informer votre employeur. Il faudra fournir un avis écrit pour l’informer de la situation et de votre date de retour au travail prévue. Un certificat médical doit y être inclus.

Connaître ses droits

Selon la CNESST, si vous annoncez votre grossesse à votre employeur, il ne peut pas en faire une raison de renvoi ou d’abolition de poste. Vous avez le droit, si vous êtes la mère biologique, à un congé de maternité de 18 semaines continues. Pendant votre congé, votre lien d’emploi est tout à fait protégé et vous avez également le droit à des prestations du Régime québécois d’assurance parentale. Vous pouvez, pendant votre congé de maternité, continuer à verser les cotisations aux différents régimes d’assurance collective et de retraite. Votre employeur a le devoir de le faire aussi. Vous avez aussi le droit, après votre congé de maternité, à un congé parental.

Vous pouvez prendre votre congé de maternité à partir de la 16e semaine avant la date de votre accouchement. Il doit prendre fin au plus tard 20 semaines après cette dernière. Votre semaine d’accouchement n’est pas incluse dans le calcul de votre congé si celui-ci débute au moment même de l’accouchement. Si par ailleurs votre accouchement a lieu après la date prévue, vous avez le droit à au moins 2 semaines de plus. Même si vous avez déjà utilisé vos 18 semaines de congé. Vous pouvez aussi suspendre, diviser ou prolonger votre congé de maternité avant et après la date de votre accouchement si votre état de santé ou celui de votre bébé le nécessite.  

Reprendre le travail après son congé de maternité

Après votre congé de maternité, votre employeur se doit de vous réintégrer à votre poste habituel. Vous aurez le droit aux mêmes salaire et avantages que ceux dont vous bénéficiiez avant votre congé de maternité. Vous avez le droit de reprendre le travail avant la date de retour prévue mentionnée dans l’avis écrit que vous avez fourni à votre employeur. Si vous prenez cette décision, il vous faudra fournir un nouvel avis écrit au moins 3 semaines avant votre retour. Pour reprendre le travail moins de 2 semaines après votre accouchement, vous devez fournir un certificat médical pour attester votre capacité à reprendre le travail. Si toutefois vous ne reprenez pas le travail à la date prévue, votre employeur a la possibilité de considérer cela comme une démission. Veillez donc à confirmer votre date de retour avant la fin de votre congé.  

Prendre soin de soi-même

Une grossesse, c’est aussi la découverte de soi et de ses limites. Des joies d’être parent, mais également des responsabilités que cela implique. Veillez à communiquer avec votre employeur et à déterminer ce qui vous conviendrait mutuellement. Profitez de votre congé de maternité pour vous ressourcer, relâcher les tensions, vous écouter et prendre soin de vous et de votre bébé.

L’article Quand et comment annoncer sa grossesse à son employeur? est apparu en premier sur Jobillico.com.


wallpaper-1019588
Mesurer l’humidité dans un environnement industriel : comment et pourquoi le faire ?
wallpaper-1019588
Lettre de motivation : 3 modèles pour vous simplifier la vie!
wallpaper-1019588
Comment prévenir les risques industriels ?
wallpaper-1019588
La formation AZ 104 sur Microsoft Azure : pourquoi vous en avez besoin