Reconversion professionnelle

Tout le monde l’entend, tout le monde le clame : « Si je m’écoutais, je changerai bien de métier ! C’est décidé, à la rentrée, je me renseigne pour changer de voie ». Les deux jeunes femmes interrogées, elles, l’ont fait. Pour Recrut.com, elles exposent leur parcours et leurs impressions sur un choix, pas toujours simple.

Sarah Leroux, assistante de direction bilingue et Nathalie Grivet-Seyve, autoentrepreneuse créatrice d’un site de cuisine dédié aux enfants, répondent à nos questions.

Quel a été votre parcours professionnel initial ?
S. L : Atypique ! Une fois mon bac littéraire en poche, j’ai opté pour une voie artistique. Après une année de prépa, j’ai fait 4 ans de spécialisation dans l’architecture intérieure. J’ai obtenu mon master à l’âge de 23 ans et me suis retrouvée sur le marché du travail sans vraiment connaître le milieu où j’allais évoluer. Trouver un premier poste a été difficile, j’ai travaillé comme créative dans une jeune entreprise puis ai été recrutée par une société plus importante sur un poste de merchandiser dans la mode.
N. G-S : Après une maîtrise de lettres, j’ai passé le concours de professeur des écoles et ai ensuite enseigné pendant 10 ans. J’ai essentiellement travaillé dans des écoles primaires en ZEP.

Comment vous est venue l’idée de changer de carrière ?
S.L : Toutes les expériences ont été enrichissantes, j’ai rencontré des gens passionnants, mais je ne m’épanouissais pas réellement. Puis, un contact professionnel m’a proposé le poste d’assistante du directeur artistique d’une agence de création. Je décidai de relever le défi et me lançai dans l’aventure. J’ai eu raison car j’ai enfin trouvé ma voie. J’aime assister, aider, classer, ranger, faciliter les tâches des professionnels de l’entreprise.
N. G-S : En premier lieu, j’ai eu envie de découvrir un autre univers que celui de l’école car j’étais passée du statut d’élève à celui d’enseignante, sans aucune autre expérience professionnelle. J’avais besoin de créer quelque chose de personnel grâce auquel je pourrai développer ma créativité, me fixer des challenges.
Comment s’est opérée votre reconversion ?
S.L : Mon CDD se terminant, j’ai demandé à mon agence Pôle Emploi si je pouvais bénéficier d’une formation d’assistante de direction. Après un bilan de compétence et plusieurs entretiens, j’ai été mise en relation avec l’AFPA. Pendant les 4 mois qu’ont duré les démarches, j’ai effectué des missions d’intérim qui m’ont conforté dans mon choix. En septembre dernier, j’ai commencé ma formation, j’ai appris les bases de la bureautique et les tâches d’une bonne assistante. Je suis aujourd’hui en stage, comme il y a 7 ans, j’apprends chaque jour. Je serai diplômée le mois prochain et j’espère trouver au plus vite un poste.
N. G-S : Lorsqu’on est fonctionnaire, notamment dans l’enseignement, il est difficile de changer de carrière car nous disposons d’assez peu de possibilités de reconversion, en dehors du monde de l’éducation. Ne souhaitant pas reprendre des études, j’ai souhaité me diriger vers la création d’entreprise. Lorsque le statut d’auto-entrepreneur a été mis en place, il m’a semblé être une opportunité intéressante, car les démarches pour créer son entreprise étaient simplifiées. J’ai demandé une disponibilité, et j’ai maintenant 2 ans devant moi pour savoir si je garde ma casquette de chef d’entreprise ou si je reprends le chemin de l’école !
Regrettez-vous votre choix ?
S. L : Pour l’instant pas du tout, je ne savais pas que l’on pouvait être aussi heureuse en travaillant. Beaucoup de personnes ne comprennent pas mon choix car je passe d’un bac+5 à un bac+2 mais je suis beaucoup plus épanouie et ravie de partir travailler le matin. J’aspire à trouver un emploi stable et à m’y rendre utile.
N. G-S : Mon entreprise est toute récente, donc je n’ai pas le recul nécessaire, tout dépendra de l’accueil qui sera fait à Cookinette mais je me sens bien dans ce nouveau statut où indépendance et prise de responsabilité sont les maîtres mots.

Quel conseil donneriez-vous à une personne désirant changer de carrière ?
N. G-S : Lorsqu’on veut changer de carrière, il est important c’est de s’entourer de personnes qui peuvent vous aider à répondre aux questions que l’on se pose : des professionnels de l’emploi, des conseillers, au travers de forums, de lectures. Ensuite, je pense qu’il faut analyser les raisons qui motivent le changement. Enfin, il est important de discuter de ce projet avec ses proches car tout changement amène des modifications familiales. Pour réussir, être soutenu est essentiel. Malgré les doutes, les projets et les changements sont bénéfiques. Nos carrières professionnelles sont longues, autant faire en sorte qu’elles soient épanouissantes !
S. L : Je pense qu’il est vraiment important de trouver sa voie, de travailler dans un secteur qui nous plait et qui nous ressemble, sans s’encombrer du regard parfois pesant des autres. Ca change tout.


wallpaper-1019588
4 tactiques SEO prises en charge de manière non officielle par Google
wallpaper-1019588
Le nouveau référencement web (SEO) : le Search Experience Optimization (SXO)
wallpaper-1019588
Ce que Google sait de vous …
wallpaper-1019588
Un nouveau format de campagne pour Google Shopping
wallpaper-1019588
Voeux corporate : in trust, we trust!
wallpaper-1019588
5 Bonnes Raisons de Travailler au Luxembourg
wallpaper-1019588
Présentation des dispositifs anti-inondations
wallpaper-1019588
2019 : les métiers et compétences les plus prisés en France et les salaires qui vont avec !