Santé mentale : une priorité pour les entreprises québécoises?

Nous avons eu l’occasion d’aborder le sujet de la santé mentale au travail sous plusieurs angles au cours de cette pandémie. Que ce soit dans le but d’informer sur les mesures à prendre en cas de problèmes, ou bien en cas de symptômes passagers liés à la santé mentale.

Au Québec, il semble que la santé mentale ne préoccupe pas assez la majorité des employeurs. 

Aujourd’hui, nous nous intéressons à une étude faite par l’entreprise Capterra et publiée en mars 2022 sur la santé mentale au travail au Québec. Découvrons quelques résultats saisissants.

La santé mentale est un sujet parfois tabou

Selon les résultats de l’enquête de Capterra, 26 % des employés québécois n’ont jamais parlé de leur santé mentale au travail, car ils ne se sentent pas à l’aise à l’idée d’en parler avec leur employeur. Ce pourcentage prouve qu’il faut travailler davantage pour lever les tabous sur le sujet au travail.

Les répondants à l’enquête qui ont parlé de leurs problèmes disent s’être sentis écoutés par leurs employeurs. Plusieurs mesures ont été prises pour être à leur écoute : assouplissement des horaires de travail, instauration du modèle de travail hybride, etc. Une grande majorité des Québécois aux prises avec des enjeux en santé mentale (87 %) disent que leur employeur s’est montré à la hauteur de leurs attentes.

Santé_mentale_QuébecLe quart des employés québécois ne se sentent pas à l’aise de parler de problèmes de santé mentale avec leur employeur. Source : Capterra

À qui parler quand ça va mal?

Pour se sentir à l’aise au travail, les employés ont besoin d’écoute et de flexibilité. Les employeurs qui ont démontré ces qualités sont ceux qui ont le plus souvent réussi à garder leurs talents et celles qui recrutent le plus de nouveaux employés.

L’enquête de Capterra nous renseigne que seulement 10 % des employés québécois s’adresseraient à un professionnel des RH si leur santé mentale venait à décliner. Le quart parlerait à son responsable direct, un autre quart à un collègue, tandis que 26 % des travailleurs québécois préféreraient en parler à des ressources externes à l’entreprise.

Ces chiffres nous montrent l’importance de rétablir un lien de confiance entre les professionnels des RH et les employés, afin qu’ils puissent être plus sollicités en cas de problèmes. Quant aux programmes d’assistance aux employés, ils doivent être utilisés davantage et demeurer accessibles et lisibles pour tous.

intermédiaires_santé_mentale_QuébecSeulement 10 % des employés québécois pourraient parler à un professionnel des RH. Source : Capterra

Comment aider les employés à se sentir bien au travail?

Toujours dans le cadre de son enquête de santé mentale en milieu de travail, Capterra nous apprend que les 5 meilleures ressources selon les employés québécois sont : 

  • Les horaires de travail flexibles
  • Les congés payés
  • Accès à un professionnel de santé mentale
  • Remboursement des frais liés au bien-être
  • Matériel ergonomique pour travailler de la maison

Toutes ces ressources sont jugées utiles par plus de la moitié des employés québécois. En tant qu’employeur, ces indicateurs peuvent vous aider à améliorer ces ressources afin de maintenir la santé de vos employés.

Meilleures_ressources_santé_mentaleLa flexibilité est la meilleure ressource selon les employés québécois. Source : Capterra

Comment améliorer la santé mentale des employés?

Pour améliorer le bien-être de leurs employés, de nombreuses entreprises offrent des ressources en santé mentale. Cela passe par des horaires de travail flexibles, des rabais et remboursements de frais liés au sport, massage et autre activité favorisant le bien-être.

Lors de l’enquête menée par Capterra, 52 % des répondants ont affirmé que leur entreprise ne propose aucune ressource aux employés. C’est un chiffre évocateur de la nécessité de sensibiliser les employeurs de l’importance de se doter d’une politique de santé mentale au travail.

Pourtant, il existe des solutions pour investir dans une culture d’entreprise qui favorise le bien-être de ses employés. Le fait de commencer par accorder une importance égale à la santé mentale, comme on le ferait pour la santé physique, est un bon début.

Voici quelques solutions qui peuvent être mises en place pour limiter les problèmes de santé mentale au travail

  • Culture d’entreprise favorisant le dialogue
  • Management bienveillant
  • Conciliation travail-famille
  • Respect de la diversité et engagement d’inclusion

Faire attention à la santé de ses collègues, c’est aussi éviter la pression inutile au travail et éviter les délais trop serrés pour rien. Il faut aussi encourager les interactions entre employés, que ce soit en télétravail ou en présentiel.

Une communication claire, régulière et transparente permet aux employés de se sentir considérés, impliqués et importants. Une gestion bienveillante peut donc sauver le moral des troupes dans des moments difficiles.

Nous sommes tous des êtres sociaux, nous aimons être ensemble et nous retrouver, que ce soit pour des moments festifs ou des moments de partage et d’échange. Favorisez ce genre de moments et votre équipe n’en sera que plus motivée et mieux connectée.

Pour finir…

L’enquête nous apprend l’importance de soutenir les employés en ces temps difficiles afin qu’ils puissent compter sur leur employeur en cas de problèmes liés à la santé mentale. Pendant leur réflexion, les employeurs doivent faire preuve d’écoute et d’empathie afin de répondre aux besoins de plus en plus urgents de ressources en santé mentale.

L’article Santé mentale : une priorité pour les entreprises québécoises? est apparu en premier sur Jobillico.com.


wallpaper-1019588
De l’aide pour vos publicités Google Ads
wallpaper-1019588
Comment faire son audit en référencement web (SEO) et référencement payant (SEA)
wallpaper-1019588
Industrie optique : ce qu’il faut savoir sur le salon Silmo de Paris
wallpaper-1019588
Pourquoi suivre des cours de programmation quand on travaille dans le marketing ?