Comment gérer un collègue difficile?

Dans le milieu professionnel, vous avez beau être sociable, conciliant, à l’écoute et empathique, vous avez presque tous un collègue difficile qu’il nous faut gérer. Une personne capable d’anéantir votre bonne humeur, de pomper votre énergie et de vous pousser à bout.

Bien entendu, vous ne pouvez pas lui en parler de peur de le froisser, mais la situation ne peut plus durer, car cela affecte votre travail et votre efficacité. Cela dit, qu’est-ce qui prouve que ce n’est pas vous le problème et que vous ne devez pas vous aussi faire des sacrifices et trouver des façons de mieux communiquer et de mieux travailler avec la personne en question?

Voici quelques conseils pour vous aider à mieux endurer les collègues difficiles et à continuer à être heureux au travail malgré leur présence.

Accordez le bénéfice du doute

Souvent, nous n’aimons pas une personne parce qu’elle nous rappelle un autre individu avec qui on a eu de mauvaises expériences. En milieu professionnel, il faut éviter ces jugements de valeur et accorder le bénéfice du doute à la personne.

Cela signifie qu’avant de classer une personne dans votre liste de “gens à éviter”, prenez le temps de voir si ce n’est pas vous le problème. Avez-vous pris le temps de discuter avec le collègue? D’avoir une conversation saine qui dépasse le travail?

Donnez-vous le temps de connaître la personne avant de la juger. Ce conseil est valable pour toutes les autres relations que vous avez dans la vie. Il ne faut surtout pas tomber dans les généralités. 

Restez dans votre bulle

Le diagnostic est tombé: malgré toutes vos tentatives, votre collègue est bel et bien un être toxique et désagréable. Vous pouvez encore avoir le choix de ne pas devenir désagréable à votre tour. Pour ce faire, créez-vous une bulle dans laquelle vous vous réfugiez pendant vos pauses. Écoutez de la musique, lisez un bon livre, sortez marcher s’il fait beau. C’est souvent une belle façon de vous faire du bien sans avoir à écouter des conversations qui vous irritent.

Si vous avez la chance d’être en télétravail ou de travailler en mode hybride, le problème est quasiment réglé.

Toutefois, il ne faut pas non plus faire la guerre ou couper tout contact avec le collègue en question. Rappelez-vous qu’il faut rester cordial et poli en toute circonstance.

Mettez des mots sur ce que vous n’aimez pas chez votre collègue

N’allez surtout pas dire quelque chose de blessant à la personne. Autrement, vous deviendrez pareil sinon pire. Envisagez plutôt une façon courtoise et diplomate d’expliquer votre mésentente et votre refus de certaines situations.

Prenons un exemple: si la personne en question a souvent des propos déplacés sur d’autres collègues ou sur votre supérieur ou alors sur la nature de votre travail, tentez quelque chose comme “Je vais te dire franchement: je ne suis pas à l’aise avec tes propos sur telle question.  À l’avenir, si tu veux en parler, peut-être devrais-tu essayer une autre manière de le faire: moins blessante et plus professionnelle. Si tu veux, on peut en parler plus en détail afin que je t’explique comment faire à l’avenir”

De ce fait, vous éviterez le jugement et proposerez une alternative à la situation. Gardez en tête la possibilité que la personne soit maladroite ou qu’elle n’ait pas envie de blesser. Cela pourrait être apprécié de sa part que vous preniez le temps de lui expliquer ce qui se dit et ce qui ne se dit pas en milieu de travail.

Ne vous laissez pas influencer

Si vous venez d’arriver en poste et que vous remarquez qu’une personne ou un groupe de personnes semble être toxique, ne tombez pas dans le piège de les suivre par souci d’adaptation.

Les rivalités malsaines et les commérages n’ont pas leur place au travail. Si toute l’équipe agit de cette manière, à ce moment-là, pensez à vous éloigner de ces personnes et pensez à l’atmosphère qui règne au sein de votre équipe. Si vous ressentez que cet esprit n’est pas en harmonie avec vos valeurs, alors vous devez chercher ailleurs. Aucun travail ne mérite qu’on y soit malheureux ou en désaccord profond avec nos collègues.

Tentez l’approche humoristique

C’est une attitude que vous pouvez tenter avec les personnes qui vous dépriment au travail. Pourquoi ne pas transformer une conversation qui vous met le moral en berne en discussion drôle et joyeuse? On ne vous dit pas de vous moquer de la personne, mais de trouver des astuces pour désamorcer une situation dramatique.

Ainsi, sachez prendre vos distances dès que vous le pouvez afin d’éviter d’être contaminé par la mauvaise de la personne qui vous entoure. Cela peut être une façon polie de dire que vous devez partir, qu’on vous attend ou que vous devez tout simplement retourner travailler.

Demandez l’aide de votre gestionnaire

On parle ici d’un cas extrême de propos déplacés ou graves. Si un de vos collègues tient des propos racistes, misogynes ou irritants envers des minorités ou des collègues de votre entreprise ou envers vous, ou bien des gestes qui s’apparentent à du harcèlement sexuel ou psychologique, n’hésitez pas à en informer votre gestionnaire.

De ce fait, vous faites appel à une tierce personne pour régler un conflit que vous ne devez pas supporter au travail.

Sachez reconnaître des situations de harcèlement au travail afin de mieux les dénoncer.

Pour finir…

Dans tous les milieux de travail, il peut y avoir des collègues plus difficiles que d’autres. L’important est de savoir garder son calme, de tenter une des approches que nous avons abordées au long de l’article et de se diriger vers son gestionnaire si la situation devient insupportable ou blessante.

L’article Comment gérer un collègue difficile? est apparu en premier sur Jobillico.com.


wallpaper-1019588
Qu’est ce que la titrisation de créances ?
wallpaper-1019588
Faire appel à une agence de conseil en marketing numérique
wallpaper-1019588
Faire le choix de goodies éco-responsables pour sa communication
wallpaper-1019588
Comment améliorer votre stratégie de contenu ?